Rukoko, les activités paralysées




Par: Isanganiro , mercredi 17 février 2016  à 19 : 07 : 20
a

Les habitants de Gihanga qui font quotidiennement leurs activités dans la réserve naturelle de la Rukoko n’y ont pas eu accès ce mercredi. Beaucoup de militaires et de policiers s’étaient positionnés sur la RN 5, la route Bujumbura-Rugombo pour empêcher tous les cultivateurs, les charbonniers et autres à entrer dans cette réserve qui a été patrouillée par les militaires durant toute la journée de ce mercredi.

Avec des houes dans les mains, des machettes et des sacs pour le transport du riz, c’étaient des lamentations au sein de ces milliers de personnes qui ont été contraintes de rebrousser chemin. Toutes les allées et les passages qui mènent vers cette réserve naturelle étaient barrées.

Comme ils le racontaient dans de petits groupes dans les chemins de retour, la plupart de ces personnes allaient récolter le riz, d’autres allaient garder les champs de riz contre les oiseaux ravageurs.

"Moi j’avais une petite tâche de garder un champ de riz contre les oiseaux, voilà qu’on nous empêche de descendre dans la Rukoko. Je gagnais trois milles Fr bu par jour. Mais qu’est-ce que je vais nourrir mes enfants aujourd’hui !!" déplorait Nibigira Vincent, l’un de ces gens qui effectuent différents travaux dans cette réserve naturelle de la Rukoko.

C’était la colère totale pour les riziculteurs dont les champs de riz risquent d’être complètement ravagés par les oiseaux qui sont par ailleurs nombreux dans cette réserve naturelle.

Beaucoup de militaires ont donc fait des patrouilles dans cette réserve, à partir de la route qui mène vers Rugombo jusqu’au niveau de la Rusizi. Certaines sources indiquent que ces patrouilles ont été organisées parce qu’il y aurait des hommes armés qui s’y seraient hébergés depuis quelques temps. Deux de ces hommes auraient même été attrapés par les militaires ce lundi au village de paix de Kagwema, selon les mêmes sources.

Par ailleurs, les policiers de leur côté opéraient des fouilles dans tous les véhicules qui se rendaient ou qui venaient de la ville de Bujumbura, sur plusieurs positions .Un passager qui se montrait réticent était bousculé et malmené.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

352 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit





Les plus populaires
Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 31 %)

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi,(popularité : 5 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 4 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 3 %)

La collaboration entre medias et forces de l’ordre se cherche encore ,(popularité : 2 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 2 %)

L’armée demande un soutien de la population pour lutter contre l’insécurité,(popularité : 2 %)

Le banditisme armé fait parler d’elle à Makamba, la population reste vigilente,(popularité : 2 %)

Mukono tué ; et la lumière sur le carnage de Gatumba ? ,(popularité : 2 %)

La région des grands lacs est préoccupée par l’insécurité à l’Est de la RDC ,(popularité : 2 %)