Bubanza : une multitude de défis au nouveau patron provincial de la police




Par: Isanganiro , mercredi 17 février 2016  à 22 : 37 : 58
a

Les boissons prohibées qui continuent à faire des victimes et les embuscades sur la RN cinq (la route Bujumbura-Rugombo) sont les grands dossiers que Remégie Nzeyimana, ancien commissaire provincial de police à Bubanza a laissé à son homologue qui va lui succéder. C’était lors d’une remise et reprise réalisée ce lundi dans les enceintes du commissariat de Bubanza.

Les boissons prohibées (kanyanga, umudrink, umunanasi, …) font encore des dégâts dans tous les coins de cette province de Bubanza. Les fabricants et les commerçants de ces boissons arrivent à un stade de réclamer la légalisation et le paiement des taxes communales comme d’autres commerçants à la grande surprise des autorités provinciales. Un chef de zone de Muramba dans la commune de Bubanza s’est mis à dénombrer ceux qui meurent de kanyanga et il a trouvé vingt-sept victimes au cours de l’année 2015 selon Tharcisse Niyongabo, gouverneur de Bubanza.

« Il est difficile de combattre ces stupéfiants,regarde,même certains administratifs à la base et certains policiers en tirent profit.Ils en consomment même, comment voulez-vous qu’ils participent dans leur éradication », se plaignait une veuve de la colline Muramba dont le mari a été emporté par ces boissons prohibées.

Un autre dossier non moins important comme l’a précisé Remegie Nzeyimana concerne les enlèvements et les embuscades sur la RN cinq, la route Bujumbura-Rugombo qui enregistre beaucoup de dégâts ces derniers jours. Des hommes armés tendent des embuscades, tuent, pillent et enlèvent les passagers . Ceux qui sont enlevés sont détenus par les ravisseurs dans des lieux jusqu’ici inconnus et ne sont relâchésqu’après avoir payé une rançon.

Ce qui est évident, c’est que ces embuscades sont tendues au niveau de Gihanga, en face de la réserve naturelle de la Rukoko et le plus souvent, les malfaiteurs passent par cette même réserve après le forfait comme le précisent les forces de l’ordre et les habitants de Gihanga.

Rémégie Nzeyimana , pendant les huit ans qu’il vient de passer à la tête du commissariat de Bubanza a été accusé de tous les maux comme il l’aprécisé lui-même et il a demandé pardon à tous ceux qui n’ont pas été satisfaits de ses réalisations.Il a également conseillé son successeur d’éviter la corruption.

De son coté, Damien Emmanuel Nizigiyimana ,nouveau commissaire provincial de Bubanza a promis qu’il va collaborer avec tous les acteurs en matières de sécurité ,l’union fait la force, a-t-il précisé. Quant à Tharcisse Niyongabo, gouverneur de Bubanza, il a demandé au nouveau commissaire de privilégier le travail en synergie et de doubler les efforts dans l’éradication des boissons prohibées et la sécurisation de la RN 5.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

362 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)