Muyinga- Plus de sept mille cas d’abandons scolaires au Fondamental


Des milliers d’écoliers ont déjà abandonne l’école pour cette année scolaire en cours. Pour le Directeur provincial de l’Enseignement, une synergie des responsables des écoles et les administratifs peut ralentir ce phénomène.



Par: Isanganiro , vendredi 19 février 2016  à 12 : 02 : 26
a

En plein second trimestre de l’année scolaire 2015-2016, la Direction Provinciale de l’Enseignement (DPE) à Muyinga dénombre déjà plus de 7200 écoliers dont 3712 garçons qui ont abandonné l’Ecole Fondamentale.

L’identification des abandons continuent, ces cas répertories sont ceux qui ont quitté le banc de l’école avec le premier trimestre, précise une source à la DPE.

Dans la seule commune de Giteranyi, 1700 cas d’abandons sont signalés. Cet effectif fat penser à 34 salles de classe qui se seraient vidées dans cette seule commune si on prend la moyenne de 50 écoliers par classe, analyse d’un responsable scolaire sous couvert d’anonymat. Au secondaire, toute la province dénombre 475 cas d’abandons dont 216 filles.

Causes et solutions éventuelles

Plusieurs causes éventuelles sont à l’origine de ces abandons scolaires d’après Blaise Pascal Misago, Directeur à la DPE Muyinga. L’ignorance des avantages de la scolarisation, la pauvreté dans certains ménages dont des enfants quittent le toit parental pour la recherche de l’emploi, les grossesses non désirées sont quelques unes des causes de l’abandon scolaire d’après ce Directeur.

La collaboration étroite entre l’administration et les responsables scolaires pourra ralentir ce phénomène estime-t-il.

Comme on le fait chaque lundi, les chefs de collines dressent le bilan de la sécurité et des travaux de développement, l’abandon scolaire devrait être aussi traité dans ces rencontres des chefs de collines proches des parents, estime-t-il. De la sorte, on peut faire retourner à l’école plusieurs enfants si leurs cas sont traités quelques jours après l’abandon.

Au courant de cette semaine, le DPE a fait des descentes dans certains établissements scolaires pour sensibiliser les élèves à se concentrer sur les études. Sachez que vous allez assurer la relève dans la gestion du pays, signifiait-il aux élèves.

Clovis Ndayishimiye , originaire de la commune Gashoho, a abandonné l’école après avoir termine la 5ème année de l’Ecole Fondamentale. Pour ce garçon aujourd’hui domestique, plus question de regagner l’école, un voisin qui a un diplôme d’enseignement D6 recherche le même emploi que le mien, pourquoi perdre tout me temps à étudier, s’interroge-t-il.

Le chômage qui frappe les jeunes diplômés ici et là sur les collines contribue aussi à l’augmentation des abandons scolaires , constat de Clovis.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

179 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 43 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 24 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 14 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 11 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 8 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 4 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 4 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 3 %)