Le Parquet Général de la République suspend des mandats internationaux contre certains politiciens qui sont à l’étranger


Cette suspension ne concerne que 15 personnalités soit du parti au pouvoir ; de la société civile et de l’opposition. Ils avaient fui le pays pour avoir contesté le troisième mandat du Président Pierre NKURUNZIZA.



Par: Isanganiro , dimanche 21 février 2016  à 09 : 21 : 40
a

Selon le document signé le Procureur Général de la République dont les copies ont été transmises au Président de la République et au commissaire Général de la Police, indique que les mandats d’arrêts internationaux qui avaient été émis contre une dizaine de personnes sont annulés.

Ces personnalités sont :
1. Aimé NKURUNZIZA ancien député du CNDD-FDD ;
2. Justine NKURUNZIZA Présidente de la COSOME ;
3. Marine BARAMPAMA membre du parti UPD ;
4. BIREHA Audace ;
5. Christophe SEBUDANDI de la société civile ;
6. Evariste NSABIYUMVA du CNDD-FDD ;
7. Genevieve KANYANGE du CNDD-FDD ;
8. Feu Oscar NSAYIZIGA du CNDD-FDD ;
9. Gervais RUFYIKIRI du CNDD-FDD et ex-deuxième vice-président ;
10. Pie NTAVYOHANYUMA du CNDD-FDD et ex-président de l’Assemblée Nationale
11. Catherine MABOBORI de l’UPRONA ;
12. NDAYISENGA Felix ;
13. Pancras CIMPAYE ancien membre du FRODEBU ;
14. Léonard NYANGOMA Président du CNDD ;
15. Antoine KABURAHE Directeur du Groupe IWACU
Le Procureur Général de la République Valentin BAGORIKUNDA explique que les raisons de ces mandats ne subsistent plus. Il demande cependant aux services d’interpol de désactiver ces mandats.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1420 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 7 %)

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 2 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 2 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 2 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 2 %)

L’Eglise Catholique dénonce encore des violations des droits de l’homme ,(popularité : 2 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 2 %)

Les avocats rejettent les agents de la documentation comme témoins dans l’affaire Gatumba,(popularité : 2 %)

Une main militaire invisible serait aussi un frein dans la politique Burundaise ,(popularité : 2 %)

Cinquanténaire : Les Magistrats de la Cour Suprême haussent le ton contre leur traitement protocolaire ,(popularité : 2 %)