Cabiza, un terrain en dispute entre deux ministres




Par: Isanganiro , lundi 22 février 2016  à 10 : 52 : 12
a

La localité de Cabiza se trouve dans la réserve naturelle de la Rukoko, tout au long de la rivière Rusizi. Environ cinq mille ménages y habitaient depuis 1996 Et ce n’est qu’en 2011 qu’ils ont été obligés de déménager pour laisser libre cet espace dit protégé. Ce terrain de plus de mille hectares est donc disputé entre le ministère de l’environnement qui le place dans la réserve naturelle de la Rukoko et le ministère de l’agriculture qui dit que Cabiza est une réserve cotonnière depuis longtemps.

Ces populations ont été déplacées vers le village de paix de Kagwema et n’ont même plus le droit d’aller cultiver sur cette terre qu’ils ont illégalement occupée pendant plus de vingt ans.

« Nous n’avons jamais compris pourquoi les autorités nous ont chassés de ce terrain qui est vacant jusqu’aujourd’hui. On explique qu’il fait partie de la réserve naturelle de la Rukoko, mais on y recevait vraiment de bonne récoltes de coton chaque année », se lamente Misago Etienne père de cinq enfants, et originaire de la province Kayanza.

« On a perdu 600 hectares de champs de coton depuis que ces habitants de Cabiza ont été déplacés . La COGERCO a connu un certain déficit dans ses productions. Oui, j, en conviens, la réserve doit êtreprotégée mais ces personnes cultivaient juste à côté,pas àl’intérieur, on devrait voir comment allier l’agriculture et la protection de la réserve », indique un agronome de cette société rencontré à Gihanga.

Lors de leur descente à Cabiza justement pour cette question au début de ce mois, le ministre de l’environnement et celui de l’agriculture et de l’élevage ont tous convergé sur la nécessité de l’agriculture et en même temps la sauvegarde de l’environnement. C’est la raison pour laquelle une commission va être mise en place pour voir comment reprendre la culture du coton à Cabiza tout en sauvegardant l’environnement, ce qui a donné aux anciens occupants une lueur d’espoir de reprendre l’agriculture sur ce terrain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

539 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 27 %)

Rumonge : L’ACPDH aux côtés des rapatriés et vulnérables du site Gahore,(popularité : 10 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 10 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 9 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 9 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 9 %)

Le Burundi affiche une malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans,(popularité : 9 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 9 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 9 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 8 %)