C’est confirmé : l’argent en devise des ONG sera hébergé par la BRB d’ici le 31 mars


Le gouverneur de la banque centrale de la république du Burundi a rencontré ce mardi les représentants des organisations non gouvernementales locales et internationales pour leur rappeler que la date limite de l’ouverture des comptes en devise à la BRB reste fixée au 31 mai 2016.



Par: Isanganiro , mercredi 24 février 2016  à 12 : 13 : 31
a

« Toutes les transactions en devise de ces organisations non gouvernementales doivent désormais transiter par la banque centrale », a martelé CIZA Jean, gouverneur de cette banque.

Toute fois, il a indiqué que les représentations diplomatiques et les ambassades ne sont pas consternées par cette mesure.

Certains représentants de ces organisations ont soulevé une inquiétude sur un délais insuffisant. Pour eux, un seul mois ne suffit pas pour opérer des changements d’hébergement des devises dans une organisation qui vient de passer plusieurs années à fonctionner avec une autre banque commerciale.

Un de ces représentants a indiqué que cette procédure serait même impossible pour certains projets en cours parce que changer de banque signifie aussi changer les accords déjà conclu entre les partenaires.

Le gouverneur de la banque centrale leur a tranquillisé que des délais supplémentaires seront accordés à ceux qui vont les demander. "Par ailleurs, ceux qui auront des difficultés pourront les soumettre dans les services habiletés de la banque et seront étudiées cas par cas", indique-t-il.

Il souligne que le gouvernement ne prend pas cette mesure en ce moment parce qu’il a des difficultés budgétaires, mais parce que chaque chose a son temps et que l’argent restera dans les mains de ces organisations.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

509 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 11 %)

Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations,(popularité : 4 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 3 %)

Les Pays Bas financent la réhabilitation de deux barrages au Burundi,(popularité : 3 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 3 %)

Où en est on avec la politique de charroi zéro ? ,(popularité : 3 %)

Quelles devraient être les solutions de survie de la presse ? ,(popularité : 3 %)

Mobicash Burundi, solution à la bancarisation ? ,(popularité : 3 %)

La transparence de la caisse du marché central mise en cause,(popularité : 3 %)

L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise,(popularité : 3 %)