Des échos de fraudes dans les recrutements à l’OBR




Par: Isanganiro , mercredi 24 février 2016  à 12 : 47 : 58
a

Le commissaire Général de l’Office Burundais des Recettes, OBR, rassure la population burundaise qu’il n’y aura pas de corruption dans le recrutement des futurs employés au sein de cette institution chargée de collecter les recettes.

Dans son point de presse ce mardi à Bujumbura, le patron de l’OBR, a d’abord rappelé aux journalistes que cette institution compte engager au moins 130 employés et qu’à cet effet, les communiqués passent dans certains médias et journaux du pays.

Le Commissaire Général de l’OBR a indiqué qu’il entend des rumeurs comme quoi il y aurait des gens qui se nomment commissaires ou cadres de cet office qui rançonneraient les candidats en leurs promettant de plaider en leur faveur ou d’approcher les autorités moyennant de l’argent. Dr Domitien Ndihokubwayo a fait savoir que travailler à l’OBR se fait seulement après la réussite d’un examen d’entrée et que tout se fait par transparence.

Il a alors répondu aux questions des journalistes sur des éventuelles irrégularités qui risquent d’entacher ce recrutement.

Sur la question de savoir si le parti au pouvoir CNDD-FDD ne risque pas d’imposer les noms de ceux qui doivent être recrutés parmi ses membres, Dr Domitien Ndihokubwayo a expliqué que cela est parmi les rumeurs qui circulent sur le recrutement et que ce n’est pas pour la première fois. Il a plutôt invité les journalistes à se présenter le jour de passation d’examen, ajoutant que c’est OBR qui donne cet examen et non le parti.

A la question de l’examinateur, le Commissaire Général de l’OBR a montré que l’examen est choisi des fois par les employés de l’OBR, des fois par une maison spécialisée ou encore ils combinent les deux.

Il met en garde le personnel de l’OBR ainsi que ceux qui se font passer pour agent de l’OBR que quiconque sera attrapé en train de mentir les gens sera traduit en justice et puni conformément à la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

640 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 4 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 2 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 2 %)

Appel à une conjugaison d’efforts en sauvetage de la monnaie burundaise ,(popularité : 2 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 2 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 2 %)

Les non dits des micro finances,(popularité : 2 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 2 %)

L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise,(popularité : 2 %)