Des échos de fraudes dans les recrutements à l’OBR




Par: Isanganiro , mercredi 24 février 2016  à 12 : 47 : 58
a

Le commissaire Général de l’Office Burundais des Recettes, OBR, rassure la population burundaise qu’il n’y aura pas de corruption dans le recrutement des futurs employés au sein de cette institution chargée de collecter les recettes.

Dans son point de presse ce mardi à Bujumbura, le patron de l’OBR, a d’abord rappelé aux journalistes que cette institution compte engager au moins 130 employés et qu’à cet effet, les communiqués passent dans certains médias et journaux du pays.

Le Commissaire Général de l’OBR a indiqué qu’il entend des rumeurs comme quoi il y aurait des gens qui se nomment commissaires ou cadres de cet office qui rançonneraient les candidats en leurs promettant de plaider en leur faveur ou d’approcher les autorités moyennant de l’argent. Dr Domitien Ndihokubwayo a fait savoir que travailler à l’OBR se fait seulement après la réussite d’un examen d’entrée et que tout se fait par transparence.

Il a alors répondu aux questions des journalistes sur des éventuelles irrégularités qui risquent d’entacher ce recrutement.

Sur la question de savoir si le parti au pouvoir CNDD-FDD ne risque pas d’imposer les noms de ceux qui doivent être recrutés parmi ses membres, Dr Domitien Ndihokubwayo a expliqué que cela est parmi les rumeurs qui circulent sur le recrutement et que ce n’est pas pour la première fois. Il a plutôt invité les journalistes à se présenter le jour de passation d’examen, ajoutant que c’est OBR qui donne cet examen et non le parti.

A la question de l’examinateur, le Commissaire Général de l’OBR a montré que l’examen est choisi des fois par les employés de l’OBR, des fois par une maison spécialisée ou encore ils combinent les deux.

Il met en garde le personnel de l’OBR ainsi que ceux qui se font passer pour agent de l’OBR que quiconque sera attrapé en train de mentir les gens sera traduit en justice et puni conformément à la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

669 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !





Les plus populaires
Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 19 %)

Les enjeux autour de la prochaine convention sur l’exploitation du port de Bujumbura ,(popularité : 6 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 5 %)

L’eau thermale de Mugara, une source d’attraction touristique,(popularité : 4 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 4 %)

Une politique de charroi zéro pour la croissance budgétaire au Burundi ,(popularité : 3 %)

La monnaie burundaise flotte, que faire ?,(popularité : 3 %)

Inégale circulation de la monnaie : Une entrave pour l’accès au crédit,(popularité : 3 %)

L’OLUCOME crie contre un nouveau projet de loi sur la TVA ,(popularité : 3 %)

La croissance économique projetée à 4,8% en 2016 ,(popularité : 3 %)