La France préoccupée par la situation politique au Burundi




Par: Isanganiro , jeudi 25 février 2016  à 09 : 30 : 30
a

Selon le porte-parole du ministère français des affaires étrangères et du développement international ; la France est très préoccupée par les violations des droits de l’Homme et les actes de violence au Burundi, dans la capitale comme en province. Elle condamne les attaques à la grenade qui frappent presque chaque jour la population civile de Bujumbura.
La République Française salue l’engagement du secrétaire général des Nations unies qui s’est rendu sur place le 23 février, ainsi que les annonces faites à cette occasion par le président Pierre Nkurunziza dans le sens du dialogue et des mesures de confiance. La France restera attentive à ce que ces engagements soient pleinement tenus et rapidement suivis d’effets concrets.

La France soutient les efforts de l’Union africaine et souhaite que la mission des chefs d’Etat (Afrique du Sud, Ethiopie, Gabon, Mauritanie et Sénégal) au Burundi les 25 et 26 février contribue à renforcer la dynamique d’un processus politique reposant sur le dialogue.

Nous sommes mobilisés pour accompagner les efforts de dialogue, notamment au sein du conseil de sécurité des Nations unies, dans le cadre de la Constitution burundaise et de l’accord d’Arusha, ajoute le porte-parole du ministère français des affaires étrangères et du développement international .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1008 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 43 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 41 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 16 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 16 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 14 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 13 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 13 %)

Les Imbonerakure en veulent à Anselme Nyandwi ,(popularité : 13 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 13 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 13 %)