Cnared : mission difficile voire impossible pour les 5 chefs d’Etat et de gouvernement




Par: Isanganiro , jeudi 25 février 2016  à 13 : 02 : 06
a

Cette plateforme de l’opposition radicale se dit pessimiste. Elle affirme qu’elle n’attend pas grand-chose de la visite de la délégation de haut niveau de l’UA après celle de Secrétaite général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Cette mission conduite par le président sud-africain, Jacob Zuma, comprend le président sénégalais Macky Sall, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, le chef de l’Exécutif mauritanien, Mohammed Ould Abdel Aziz et le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.

Malgré tout ce ballet diplomatique notamment avec cette délégation de haut niveau de l’UA, le Cnared estime qu’arracher quoi que ce soit du président Pierre Nkurunziza tiendrait du miracle.

Selon Pancrace Cimpaye, porte-parole du Cnared, cela ’’relèverait du miracle que 5 chefs d’Etat et de gouvernement puissent obtenir ce que Ban Ki-moon n’a pas eu, ce que le Conseil de sécurité n’a pas eu, ce que le sommet d’Addis Abeba n’a pas pu avoir, le 31 janvier’’.

D’après lui, le fait de ne pas mettre à leur agenda l’option d’un déploiement d’une force de maintien de la paix est ’’un danger pour le Burundi’’. Pancrace Cimpaye est formel, ’’en l’absence d’une solidarité internationale, le peuple burundais n’aura qu’à se défendre lui-même et ce sera une guerre civile au Burundi’’.
La visite des chefs d’Etas africains au Burundi ne va durer que deux jours ; du jeudi à vendredi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

497 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 11 %)

Un examen spécial sur le Burundi à Genève depuis ce jeudi,(popularité : 8 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 8 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 7 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 7 %)

Un discours peut décrédibiliser son auteur ,(popularité : 7 %)

La Belgique regrette la tenue des éléctions présidentielles,(popularité : 7 %)

Bujumbura abrite pour deux jours la 72e session de l’Union parlementaire africaine ,(popularité : 7 %)

Des retenues sur salaire doivent être opérées malgré le dialogue,(popularité : 7 %)

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA,(popularité : 7 %)