La délégation de haut niveau de l’UA à Bujumbura ce jeudi




Par: Isanganiro , jeudi 25 février 2016  à 23 : 47 : 00
a

La délégation de haut niveau de l’Union africaine des chefs d’Etat et de gouvernement dirigé par le président sud-africain Jacob Zuma est arrivé ce jeudi à Bujumbura la capitale du Burundi pour rencontrer les plus hautes autorités du Burundi et les autres parties prenantes dans la crise burundaise pour des consultations sur un dialogue inclusif, dans le but de mettre fin à la crise politique qui frappe le pays depuis Avril l’année dernière.

L’arrivée des Présidents Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie, Macky Sall du Sénégal, Ali Bongo Ondimba du Gabon Hailemariam Desalegn de l’Ethiopie, et Jacob Zuma d’Afrique du Sud s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par l’Union africaine à mettre fin à la crise politique qui fait rage dans ce petit pays d’Afrique centrale.

Dans son discours d’ouverture avant leur réunion avec les dirigeants des partis politiques, Jacob Zuma, qui dirige la délégation a rappelé que l’Union africaine est profondément préoccupée par la crise au Burundi, ce qui a poussé à créer cette équipe de cinq chefs d’États pour contribuer à trouver la solution à la crise.

"Le sommet a exprimé son soutien aux efforts de médiation menés par le président Yoweri Museveni de l’Ouganda et a exhorté toutes les parties prenantes dans la crise au Burundi de participer aux efforts de médiation en vue de trouver une solution pacifique", a-t-il dit.

Le président sud-africain à la tête de la délégation de l’UA a insisté que seul un dialogue inclusif entre tous les acteurs politiques est le seul moyen de résoudre les défis auxquels fait face le Burundi.

« Nous croyons fermement que les défis auxquels le Burundi est confronté ne peuvent se résoudre qu’à travers la participant par toutes les parties au dialogue inclusif dont le résultat devrait être la sécurité et la stabilité pour le peuple burundais," a-t-il ajouté.

La délégation devait rencontrer des dirigeants politiques, la société civile, les chefs religieux, la Commission National pour le Dialogue Inter-burundais (CNDI), et enfin le président Pierre Nkurunziza.

Depuis Avril l’année dernière, le Burundi est dans une crise politique qui a résulté de la décision du Président Pierre Nkurunziza de déposer sa candidature pour son 3è mandat controversé pour le fauteuil présidentiel, ce qui a provoqué des manifestations massives dans et à l’extérieur de la capitale Bujumbura. Petit à petit, ces manifestations se sont transformées en des violences sanglantes. Jusqu’à présent, tous les efforts pour amener tous les acteurs politiques autour de la table des négociations n’ont pas abouti. C’est ainsi que l’Union africaine a décidé de prendre les choses en mains en désignant les cinq chefs d’Etat le 31 Janvier 2016 pour former une équipe africaine, dans le but de persuader tous les côtés de s’asseoir autour de la table des négociations pour trouver une solution à la crise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

398 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message