Peut-on parler d’épidémie de malaria à Gitega


Le service d’hospitalisation de l’hôpital régional de Gitega serait uniquement occupé par les personnes qui soufrent du paludisme si deux enfants atteints par cette maladie ne partageaient pas le même lit . L’hôpital éprouve d’énormes difficultés pour pouvoir traiter tous ces cas.



Par: Isanganiro , vendredi 26 février 2016  à 09 : 14 : 03
a

Depuis le début du mois de février jusqu’au 14/2/2016, 220 cas de paludisme ont été enregistrés à l’hôpital régional de Gitega. Ceci est dit par Diomède MUHEBERA , chargé de collecter les effectifs des patients à cet hôpital.

" L’hôpital possède 223 lits d’accueil des patients qui sont hospitalisés" ; souligne-il . MUHEBERA indique également que parmi les malades, la grande majorité sont des enfants.

La situation commence à s’aggraver du fait qu’un lit est occupé par deux enfants comme le font savoir quelques parents qui gardent leurs enfants.

Selon le médecin directeur de l’hôpital régional de Gitega Dr. Gamaliel Sinabajije, les enfants sont beaucoup plus malades que les adultes du fait que leur organisme n’a pas encore d’humanité pour se défendre

En outre, la direction de l’hôpital fait savoir que le district sanitaire de Gitega a appuyé l’hôpital en lui dotant d’un médicament nouveau l’Altezunat injectable qui est facile à utiliser comparativement à la quinine.

Le directeur de l’hôpital indique que depuis le début de l’année, les chiffres des personnes qui souffrent de la malaria vont en augmentant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

245 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 7 %)

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 7 %)

Muyinga : Les Batwa évoluent !,(popularité : 6 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 5 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 5 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 5 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 4 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 4 %)