Les Maisons de Lecture et d’Animation Culturelle au service de la jeunesse du Burundi




Par: Isanganiro , dimanche 28 février 2016  à 20 : 40 : 47
a

Les maisons de lecture seront bientôt implantées dans toutes les 119 communes du Burundi. Ceci a été dit ce vendredi par le ministre de la jeunesse, du sport et de la culture Bosco Hitimana, c’était dans la commune Kiganda de la province Muramvya après avoir visité les différentes maisons de lecture qui se trouvent dans le pays pour s’enquérir de leur situation.

Selon le ministre, ces maisons de lecture ont une importance capitale dans la formation des jeunes ainsi que des adultes.

Pour lui, la preuve est une élève du lycée Kiganda du nom de Gretta Kaneza qui a toujours été première de classe grâce à la lecture des différents ouvrages.

Comme le papa de Kaneza, Simon Sahabo, l’a fait savoir, sa fille a commencé à aimer la lecture quand elle avait 4 ans.

Il a également souligné que grâce aux livres qu’elle lisait, ça lui a toujours été facile d’avoir de bons résultats en classe.

Cependant, un défis majeur reste un handicap de taille comme le soulignent ce parent et les responsables de cette bibliothèque : le manque d’internet dans cette maison.

Ainsi, le ministre a fait savoir que le gouvernement a un projet de renforcer ces maisons et de les implanter dans d’autres lieux. "Comme dans le temps ce sont les élèves des grandes villes qui pouvaient accéder aux bibliothèques, actuellement le gouvernement veut les multiplier afin de permettre aux élèves de compléter la matière apprise en classe par la lecture", dit le ministre.

Il a demandé aux autres élèves de prendre exemple de Gretta Kaneza car, selon lui, ces maisons de lecture sont là pour eux. Il a également fait savoir que le ministère va appuyer Gretta Kaneza et qu’elle pourra même bénéficier d’une bourse d’études pour sa formation supérieure et qu’il en sera de même pour les autres élèves qui vont avoir de bons résultats en classe.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

282 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 5 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 4 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 3 %)

Le fond logement pour enseignants en difficultés financières,(popularité : 3 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 3 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 2 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)