Six cents élèves du lycée communal de Buringa en grève




Par: Isanganiro , mardi 1er mars 2016  à 14 : 42 : 00
a

Depuis ce lundi, tous les élèves du lycée communal de Buringa qui se comptent à six cent ont boudé les salles de classe. Ils réclament les lieux d’aisance qui sont bouchés depuis le premier trimestre et précisent qu’ils ont même payé les frais alloués à ce travail. De son côté, Boniface Nzikobanyanka, directeur de l’école explique que le premier bloc qui compte huit latrines a été débouché et que l’argent s’est épuisé avant d’entamer le deuxième bloc.

"Nous ne comprenons pas pourquoi ces latrines ne sont pas réparées. Même, en classe, nous sentons une odeur nauséabonde en provenance de ces latrines bouchées depuis le premier trimestre. Nous avons pourtant payé mille Fr chacun pour faire ce travail ! Où est allé cet argent ! Qu’on nous le remette ou qu’on fasse ce travail !", ce sont les lamentations des élèves qui étaient éparpillés dans de petits groupes autour des salles de classe.

Certains professeurs et encadreurs contactés disent que ces élèves ont raisons de réclamer les lieux d’aisance surtout qu’ils ont payé de l’argent pour les déboucher. Cependant, ils ajoutent que ces élèves pouvaient avancer leurs réclamations sans descendre dans les rues et qu’ils devraient comprendre que les fonds peuvent avoir été terminés avant la fin des travaux comme le dit le directeur de l’école.

De son côté, le directeur de cette école explique que le premier bloc qui compte huit latrines a été débouché, ce que renient ces élèves qui disent qu’aucun bloc n’a été réparé et que les maladies des mains sales risquent de les attaquer.

Boniface Nzikobanyanka , directeur du Lycée communal de Buringa ajoute que l’argent s’est épuisé avant de compléter le deuxième bloc qui compte quatre latrines et qu’il ne comprend pas pourquoi ces élèves sont en grevé alors qu’ils étaient informes sur l’état des lieux. "Nous avons fait des réunions, avec les élèves et les parents pour voir ensemble ce qui a été réalisé et ce qui reste à faire. Je ne comprends pas pourquoi ils sont en grève !", a-t-il martelé.

Ce mardi, il était prévu une réunion des représentants de ces élèves, les responsables de l’école et les représentants des parents afin de trouver la solution à ce problème.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

553 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 6 %)

Une association chrétienne lance l’assurance vie pour motards et taxi vélo du Burundi ,(popularité : 6 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Une prochaine guerre que nous devons combattre tous : celle d’ordre économique,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 4 %)

Invectivé par la CNTB,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’,(popularité : 3 %)

La culture des œuvres de la diaspora se cherche encore ,(popularité : 3 %)