Les medias privés détruits devraient être soutenus




Par: Isanganiro , mardi 1er mars 2016  à 14 : 51 : 32
a

Lors de sa visite dans cinq medias burundais indépendants ce mardi, le ministre de la communication et des relations avec le parlement dit vouloir soutenir les medias en général car conscient du rôle incontournable pour aider la société à avancer. Nestor Bankumukunzi explique les dégâts ont été énormes à la Radio Isanganiro.

La première visite du ministre burundais de la communication a été effectuée à la radio isanganiro où il a visité les services très touchés par les événements du 13 mai dernier. Après une visite guidée des lieux par le directeur a.i de la radio, il dit avoir constaté que les dégâts ont été énormes, d’où il appelle les partenaires à voler au secours des medias détruits.

Comme précisé par le ministre lors d’un point de presse, il a tenu à rappeler les responsables de certains medias à plus de conscience dans leur métiers d’informer, il en outre rappeler que l’on ne fait pas le journalisme simplement pour le faire mais plutôt qu’il faut viser l’intérêt général .

Ces radios visitées sont : la radio Isanganiro, la radio 10, la Radio Maria Burundi, la radio culture. La cinquième sur l’agenda des jours était la radio Rema F.M mais son directeur aurait été empêché, a-t-on appris.

Quant à la réouverture d’autres médias détruits, le ministre Bankumukunzi a précisé que la justice burundaise est indépendante, que la question est dans les mains de cette justice. Toutefois, le ministre plaide pour que personne ne soit victime d’une quelconque injustice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

723 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 15 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 7 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 7 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 6 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 6 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 6 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 6 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 6 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 6 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 6 %)