Les medias privés détruits devraient être soutenus




Par: Isanganiro , mardi 1er mars 2016  à 14 : 51 : 32
a

Lors de sa visite dans cinq medias burundais indépendants ce mardi, le ministre de la communication et des relations avec le parlement dit vouloir soutenir les medias en général car conscient du rôle incontournable pour aider la société à avancer. Nestor Bankumukunzi explique les dégâts ont été énormes à la Radio Isanganiro.

La première visite du ministre burundais de la communication a été effectuée à la radio isanganiro où il a visité les services très touchés par les événements du 13 mai dernier. Après une visite guidée des lieux par le directeur a.i de la radio, il dit avoir constaté que les dégâts ont été énormes, d’où il appelle les partenaires à voler au secours des medias détruits.

Comme précisé par le ministre lors d’un point de presse, il a tenu à rappeler les responsables de certains medias à plus de conscience dans leur métiers d’informer, il en outre rappeler que l’on ne fait pas le journalisme simplement pour le faire mais plutôt qu’il faut viser l’intérêt général .

Ces radios visitées sont : la radio Isanganiro, la radio 10, la Radio Maria Burundi, la radio culture. La cinquième sur l’agenda des jours était la radio Rema F.M mais son directeur aurait été empêché, a-t-on appris.

Quant à la réouverture d’autres médias détruits, le ministre Bankumukunzi a précisé que la justice burundaise est indépendante, que la question est dans les mains de cette justice. Toutefois, le ministre plaide pour que personne ne soit victime d’une quelconque injustice.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

692 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 25 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 11 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Les taxis motards BAJAJ sont mécontent de la mesure de fermer à 19hoo,(popularité : 4 %)

Le plumpy’nut fraudé à Bubanza ,(popularité : 4 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 4 %)