Les USA demandent au gvn’t burundais d’honorer ses engagements




Par: Isanganiro , jeudi 3 mars 2016  à 11 : 58 : 19
a

Les Etats-Unis se félicitent des signes d’engagement régional et internationale dans la résolution de la crise qui frappe le Burundi depuis avril de l’année dernière.

Dans un communiqué de presse sorti par John Kirby, Secrétaire adjoint et porte-parole du Département d’Etat américain, les USA saluent la nomination de l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa comme facilitateur à temps plein dans le processus régional de médiation.

Le gouvernement américain reconnaît en outre le succès de la délégation de haut niveau de l’UA à assurer l’acceptation par le gouvernement burundais du déploiement de 200 observateurs des droits de l’homme et de sécurité de l’ Union Africaine. "... nous exhortons le gouvernement à permettre à ces agents un libre accès d’exercer leurs fonctions, à travers la signature d’un mémorandum d’entente associé à leur déploiement sans délai", lit le communiqué.

Les USA demandent au gouvernement burundais d’honorer les engagements pris récemment auprès de l’ONU et l’Union africaine (UA) de libérer les prisonniers politiques et de permettre aux observateurs indépendants.

"Nous demandons une action rapide du Gouvernement du Burundi à honorer la promesse du président Nkurunziza de libérer au moins 2.000 détenus. Nous appelons également le gouvernement du Burundi à lever toutes les restrictions imposées aux médias, à créer des conditions pour que les citoyens expriment leurs opinions contradictoires en toute sécurité, à annuler les poursuites judiciaires et à libérer les opposants politiques," peut-on lire toujours dans ce communiqué.

Le gouvernement américain salue également la décision prise par le Gouvernement du Burundi d’accepter la première visite par trois experts indépendants des Nations Unies nommés par le Conseil des droits de l’homme, pour enquêter sur les violations des droits humains et rencontrer toutes les parties prenantes.

John Kirby demande à la Communauté Est Africaine d’annoncer dans les plus brefs délais une date pour la reprise du dialogue avec toutes les parties prenantes, à la fois ceux de l’intérieur et ceux résident à l’extérieur du pays.

Il appelle aussi toutes les parties à jeter les bases d’un dialogue fructueux en évitant les violences à travers des attaques à la grenade, les exécutions extrajudiciaires, la violence sexuelle et d’autres actes de violence qui continuent de déstabiliser le Burundi. Il demande à toutes les parties prenantes à s’engager au dialogue régional sans conditions.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

942 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 22 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 2 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 2 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 2 %)

Le sénat approuve 7 gouverneurs dont un journaliste de la radio Isanganiro,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

Vol direct Bujumbura-Johannesburg de nature à rapprocher les deux peuples ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)