Bubanza, prise en charge des enfants par les agents de santé communautaires




Par: Isanganiro , mercredi 16 mars 2016  à 15 : 37 : 48
a

Dans le but de réduire la mortalité, les agents de santé communautaire, au nombre de 122 dans la province de Bubanza ont bénéficié ce mardi des kits pour la prise en charge communautaire du paludisme, de la diarrhée et de la pneumonie en faveur des enfants de moins de 5 ans. Le ministère de la santé publique et de lutte contre le sida les appelle au dévouement et à la prise de conscience pour la tâche leur attribuée. Ils ont bénéficié, chacun d’un vélo, des médicaments contre le paludisme chez les enfants de moins de cinq ans, un bidon, une lampe torche, des bottines,…

« Je suis content d’ avoir ce quit qui va m’aidera à accomplir cette tâche. Sur notre colline Mpishi de la commune Musigati, des enfants mouraient par manque de soins urgents. Nous vivons à plus de cinq km du centre de santé", a indiqué Niyonzima Abel, l’un de ces agents de santé communautaire qui a également déploré le fait que certains parents perdaient des enfants par négligence. "J’ai un voisin qui a déjà perdu deux enfants. Quand ils tombaient malade, leur mère se pressait à chercher des médicaments traditionnels, et pourtant ce n’était que du paludisme", a-t-il renchéri.

Dans cette province de Bubanza où se sont déroulées ces festivités, des centres de santé manquent encore puisqu’il y a des personnes qui font plusieurs km pour arriver au centre de sante le plus proche. C’est pour cette raison que le gouverneur de cette province a demandé au ministère de tutelle de tout faire pour doter à cette contrée des structures de soins qui manquent.

Selon la déléguée du ministre de la santé, ces agents de santé communautaire qui ont bénéficié des formations suffisantes vont prendre en charge certaines maladies chez les enfants de moins de cinq ans.

"La prise en charge des cas de paludisme et de pneumonie dans la communauté pourrait réduire la mortalité à 60% due au paludisme, et à 70% la mortalité due à la pneumonie chez les enfants de moins de cinq ans", a-t-elle précisé.

Ces agents de santé communautaire vont également diagnostiquer et référer des cas de malnutrition. Ils devront aussi faire des visites à domicile des nouveau-nés et donner des conseils à leurs mères selon les responsables sanitaires de Bubanza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

267 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 15 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 7 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 6 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 6 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 6 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 6 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 6 %)

Le fond logement pour enseignants en difficultés financières,(popularité : 6 %)

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive ,(popularité : 6 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)