Gihanga : vol de bétail, les éleveurs crient à l’impunité




Par: Isanganiro , mardi 29 mars 2016  à 16 : 32 : 58
a

Les habitants de la commune Gihanga crient à l’impunité quant au vol de vaches qui devient de plus en plus un casse-tête dans cette localité. Au cours d’une réunion de sécurité tenue à Gihanga par le gouverneur de la province Bubanza ce lundi, les participants ont pointé du doigt les instances de justice qu’elles ne font rien pour sanctionner les présumés voleurs même quand ils sont attrapés en flagrant délit. Ils ont dénoncé une impunité envers les présumés voleurs de vaches qui ne passent que quelques jours au cachot, même quand ils ont été attrapés en flagrant délit.

"Sur ma colline, aucune nuit ne passe sans que des vaches soient volées, soit à l’étable, soit aux pâturages, et je m’étonne de voir que ceux que nous attrapons, même en flagrant délit ne passent que quelques jours au cachot pour revenir nous taquiner " , a déploré Jean Pierre Matereza, chef de colline Buringa. Il a également demande à la justice de tout faire pour sanctionner ces forfaits et ce serait aussi pour protéger les victimes et ceux qui dénoncent les voleurs.

"Les voleurs de vaches, nous les connaissons, ce sont les bergers, ce sont aussi certains habitants de cette commune. Mais quand ils sont attrapés, c’est seulement deux ou trois mois qu’ils passent en prison ", autrefois c’était 25 ans de prison ferme, et aujourd’hui les choses ont changé", a indiqué le président de l’association des éleveurs de Gihanga. Jean Baptiste Hatungimana a également demandé que les vaches volées et acheminées en République Démocratique du Congo (RDC) puissent être poursuivies même au-delà des frontières comme on le faisait, il y a des années selon Jean Baptiste Hatungimana.

A cette requête, le gouverneur Tharcisse Niyongabo a précisé que bientôt vont commencer la coopération et la collaboration entre le gouverneur du Sud-Kivu en RDC et les gouverneurs des provinces limitrophes comme Rumonge, Bujumbura, Bubanza et Cibitoke. Cela a été aussi demandé au niveau du conseil national de la sécurité et ça sera pour sauvegarder la paix et la sécurité dans la sous-région.

A propos de l’impunité tellement dénoncée, le président du tribunal de grande instance de Bubanza , tout comme le substitut du procureur qui participaient à la réunion ont bien précisé que, quelques fois, les gens accusés de vol de vaches ne restent pas en détention suite au manque de preuves tangibles qui montrent réellement qu’ils ont volé.

Cette réunion tenue en commune Gihanga et organisée par le gouverneur de Bubanza ce lundi regroupait tous les acteurs en matière de sécurité, les forces de l’ordre, les comités mixtes de sécurité, les chefs de services, les administrateurs et autres administratifs à la base.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

258 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 81 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 26 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 7 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 4 %)

Attentat contre le commandant du 311 ème bataillon commando,(popularité : 4 %)

Criminalité à Cibitoke : un enseignant tabassé, accusé de sorcellerie à Bukinanyana,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Plus de quatre millions volés dans la coopec à Buganda,(popularité : 3 %)

Bubanza : Une peur panique pousse les populations à vendre leurs biens,(popularité : 3 %)

Bubanza : Les usagers de la Rukoko doivent demander une autorisation avant d’entrer,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)