Rumonge : Faible participation aux festivités du 6 avril, les autorités fâchées


La commémoration du 22ème anniversaire de l’assassinat du président Cyprien Ntaryamira a vu la participation d’une poignée de gens. Certains vaquaient normalement à leurs activités quotidiennes pour avoir de quoi manger, d’autres n’en étaient même pas au courant. L’administrateur communal de Rumonge a mis en garde les chefs de services.



Par: Isanganiro , mercredi 6 avril 2016  à 19 : 56 : 41
a

Une centaine de personnes seulement avait accompagné ce mercredi le gouverneur et l’administrateur communal de Rumonge dans les cérémonies commémorant le 22ème anniversaire de l’assassinat du président Cyprien Ntaryamira le 6 avril 1994.

Pour certains qui vaquaient normalement à leurs activités génératrices de revenus, il est difficile voire même impossible de participer dans ce genre de cérémonies sans savoir si on pourra avoir le pain quotidien. D’autres n’y voient aucune importance et d’autres encore n’en savaient rien.

Après le dépôt de 3 gerbes de fleurs de la circonstance sur le monument de l’unité érigé devant le bureau provincial, un extrait du discours de feu président Cyprien Ntaryamira a été balancé. Célestin Nitanga, administrateur communal de Rumonge n’a pas caché sa colère au regard de ce faible taux de participation.

Pour lui, c’est inconcevable que seuls les chefs de services d’ailleurs pas tous répondent présents à cette fête d’intérêt national. Et de demander à tous les chefs de services de sensibiliser et de se munir des pancartes pour vérifier à un seul coup d’œil la présence dans les prochaines fêtes. Aux employés de la commune Rumonge, il leur a demandé de dresser une liste de présences sans révéler la sanction qui sera infligée aux absents.

D’habitude, ce sont les élèves et écoliers qui gonflent les effectifs dans ce genre de fêtes et leur absence se remarque immédiatement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

595 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 3 %)

Fondation Intahe : "Arusha n’a été que partage de postes’’,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Dix-huit ans après : Qu’en est-il du procès Ndadaye ?,(popularité : 2 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 2 %)