L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 3 mars 2012  à 12 : 35 : 06
a

Une délégation de 70 opérateurs économiques belges conduite par Maurice Vermeech, Président de la section Afrique de l’Est de la chambre de commerce Belgique- Luxembourg Afrique Caraïbes – Pacifiques a fait un séjour au Burundi pendant la troisième semaine Belge au Burundi.

Selon Maurice Vermeech, nombres d’indicateurs montrent que le Burundi a fait des mutations depuis 2009 dans l’amélioration du climat des affaires qui sont de natures à stimuler les investisseurs. Il s’agit notamment de la création de l’Agence de Promotion des Investissements, API , de la création de l’OBR et autres selon toujours Maurice Vermech.

Devant un parterre de personnalité, Pierre Nkurunziza, le président de la république Burundi a dit de sa part que le pays a des institutions politiquement stables.

Les burundais sont aussi un peuple laborieux désireux du progrès en témoignent plus de 2500 écoles construites pendant les 5 dernières années de la part du président de la république du Burundi.

Pierre Nkurunziza a dit que les liens entre la Belgique et le Burundi ne datent pas d’hier. 13% des importations et 5% des exportations relèvent des échanges de ces deux pays.

Libérât Mfumukeko, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements a relevé les secteurs dans lesquels ces opérateurs sont bénéfiques. Il s’agit de l’énergie en particulier. Pour lui, face à la demande croissante en énergie, ces entrepreneurs ont compris la nécessité de créer des grosses infrastructures énergétiques.

Le second secteur des investisseurs est l’agro-alimentaire de la part de Libérât Mfumukeko. Selon elle , la Belgique investit depuis 2011 plus 220millions de dollar et favorise un partenariat par le biais des provinces. Elle investit également dans le secteur des TIC.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

4140 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 15 %)

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 7 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 7 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 6 %)

Muyinga/Les commerçants reconstruisent eux-mêmes les marchés,(popularité : 6 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 6 %)

Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi,(popularité : 6 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 6 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 6 %)