L’amélioration du climat des affaires, un souffle pour l’économie burundaise




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 3 mars 2012  à 12 : 35 : 06
a

Une délégation de 70 opérateurs économiques belges conduite par Maurice Vermeech, Président de la section Afrique de l’Est de la chambre de commerce Belgique- Luxembourg Afrique Caraïbes – Pacifiques a fait un séjour au Burundi pendant la troisième semaine Belge au Burundi.

Selon Maurice Vermeech, nombres d’indicateurs montrent que le Burundi a fait des mutations depuis 2009 dans l’amélioration du climat des affaires qui sont de natures à stimuler les investisseurs. Il s’agit notamment de la création de l’Agence de Promotion des Investissements, API , de la création de l’OBR et autres selon toujours Maurice Vermech.

Devant un parterre de personnalité, Pierre Nkurunziza, le président de la république Burundi a dit de sa part que le pays a des institutions politiquement stables.

Les burundais sont aussi un peuple laborieux désireux du progrès en témoignent plus de 2500 écoles construites pendant les 5 dernières années de la part du président de la république du Burundi.

Pierre Nkurunziza a dit que les liens entre la Belgique et le Burundi ne datent pas d’hier. 13% des importations et 5% des exportations relèvent des échanges de ces deux pays.

Libérât Mfumukeko, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements a relevé les secteurs dans lesquels ces opérateurs sont bénéfiques. Il s’agit de l’énergie en particulier. Pour lui, face à la demande croissante en énergie, ces entrepreneurs ont compris la nécessité de créer des grosses infrastructures énergétiques.

Le second secteur des investisseurs est l’agro-alimentaire de la part de Libérât Mfumukeko. Selon elle , la Belgique investit depuis 2011 plus 220millions de dollar et favorise un partenariat par le biais des provinces. Elle investit également dans le secteur des TIC.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

4078 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 7 %)

BURUNDI- Salubrité : Les services techniques municipaux asphyxiés par la Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Banque Centrale : L’absence des décideurs politiques dans des échanges critiquée,(popularité : 3 %)

Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)

Les Pays Bas financent la réhabilitation de deux barrages au Burundi,(popularité : 2 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 2 %)

Où en est on avec la politique de charroi zéro ? ,(popularité : 2 %)

Quelles devraient être les solutions de survie de la presse ? ,(popularité : 2 %)