Le Karaté, pour le rapprochement des communautés




Par: Isanganiro , lundi 25 avril 2016  à 09 : 47 : 11
a

"Le karaté est un sport qui contribue énormément , non seulement pour le divertissement, mais aussi pour le rapprochement des communautés et surtout des jeunes pratiquants", cela a été dit par le vice président de la fédération burundaise de karate , c’était ce samedi à Gihanga, lors d’une rencontre des jeunes de la commune Rugombo en province Cibitoke et ceux de Gihanga en province Bubanza.

Ces jeunes regroupés dans les clubs baptisés ˂club karaté-do˃ ont fait des jeux compétitifs et Bernard Bizoza, l’un des organisateurs en a profité pour leur donner un message et un appel à la solidarité et à la sauvegarde de la paix dans leurs différentes contrées.

"Auparavant, j’entais très réticent, je considérais mes amis qui faisaient du karaté comme des voyous, des délinquants. Mais aujourd’hui que je suis membre du club karaté –do de Rugombo depuis bientôt trois mois, je réalise que c’était plutôt moi qui étais voyou.

"Nous y apprenons tout, le savoir-vivre et le savoir-être, nous y acquérons, non seulement de la discipline, mais aussi pas mal de connaissances qui nous aident et qui font de nous des hommes", ce sont les propos de Nicaise Niyukuri, qui participait à la rencontre et qui a totalement changé de comportement depuis qu’il est membre du club karaté-do dans sa commune.

Il invite d’autres jeunes et même les adultes à faire partie d’un club de sport, "n’importe lequel, le karaté, le judo, le football,….vous y trouverez ce que vous risquez de rater dans votre vie,…l’amitié, la solidarité, le patriotisme,…et humanité" , a-t-il martelé.

Bernard Bizoza, vice président de la fédération burundaise de karatés qui faisait partie des organisateurs, a indiqué que l’objectif principal de cette rencontre était de rappeler aux jeunes les bonnes mœurs et les bonnes manièresà prendre en cette période de crise burundaise.

« Que vous sachiez comment vous comportez en cette période de crise. N’écoutez pas ces politiciens qui veulent faire de vous des outils pour atteindre leurs ambitions. Ayez de la discipline et préparez bien votre avenir. Occupez-vous de vos agneaux, faites vos études, et rien que ça », a conseillé ce responsable des clubs de karaté.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

203 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 13 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 9 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 8 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 8 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 8 %)

EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 8 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 7 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille,(popularité : 7 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 7 %)