Le Karaté, pour le rapprochement des communautés




Par: Isanganiro , lundi 25 avril 2016  à 09 : 47 : 11
a

"Le karaté est un sport qui contribue énormément , non seulement pour le divertissement, mais aussi pour le rapprochement des communautés et surtout des jeunes pratiquants", cela a été dit par le vice président de la fédération burundaise de karate , c’était ce samedi à Gihanga, lors d’une rencontre des jeunes de la commune Rugombo en province Cibitoke et ceux de Gihanga en province Bubanza.

Ces jeunes regroupés dans les clubs baptisés ˂club karaté-do˃ ont fait des jeux compétitifs et Bernard Bizoza, l’un des organisateurs en a profité pour leur donner un message et un appel à la solidarité et à la sauvegarde de la paix dans leurs différentes contrées.

"Auparavant, j’entais très réticent, je considérais mes amis qui faisaient du karaté comme des voyous, des délinquants. Mais aujourd’hui que je suis membre du club karaté –do de Rugombo depuis bientôt trois mois, je réalise que c’était plutôt moi qui étais voyou.

"Nous y apprenons tout, le savoir-vivre et le savoir-être, nous y acquérons, non seulement de la discipline, mais aussi pas mal de connaissances qui nous aident et qui font de nous des hommes", ce sont les propos de Nicaise Niyukuri, qui participait à la rencontre et qui a totalement changé de comportement depuis qu’il est membre du club karaté-do dans sa commune.

Il invite d’autres jeunes et même les adultes à faire partie d’un club de sport, "n’importe lequel, le karaté, le judo, le football,….vous y trouverez ce que vous risquez de rater dans votre vie,…l’amitié, la solidarité, le patriotisme,…et humanité" , a-t-il martelé.

Bernard Bizoza, vice président de la fédération burundaise de karatés qui faisait partie des organisateurs, a indiqué que l’objectif principal de cette rencontre était de rappeler aux jeunes les bonnes mœurs et les bonnes manièresà prendre en cette période de crise burundaise.

« Que vous sachiez comment vous comportez en cette période de crise. N’écoutez pas ces politiciens qui veulent faire de vous des outils pour atteindre leurs ambitions. Ayez de la discipline et préparez bien votre avenir. Occupez-vous de vos agneaux, faites vos études, et rien que ça », a conseillé ce responsable des clubs de karaté.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

174 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 5 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 4 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 3 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 3 %)

Burundi : La rentrée scolaire s’annonce avec une panique aux élèves du lycée Makamba,(popularité : 2 %)

Education : Le manque criant d’enseignants, une réalité méconnue au Burundi,(popularité : 2 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 2 %)