La France condamne les violences au Burundi




Par: Isanganiro , mercredi 27 avril 2016  à 10 : 19 : 23
a

La France condamne les assassinats et tentatives d’assassinat qui ont visé, ces derniers jours, plusieurs représentants des autorités burundaises - dont l’attaque qui a coûté la vie le 25 avril au général Athanase Kararuza, conseiller militaire du premier vice-président de la République, et à son épouse, ainsi que l’attentat dont ont réchappé le ministre des droits de la personne humaine et son épouse le 24 avril.

Dans un communiqué sorti par le ministère français des relations extérieures, la France dénonce les actes criminels et les violations des droits de l’Homme, quels qu’en soient les auteurs, perpétrés depuis un an au Burundi et qui, selon le Quai d’Orsay, entravent le processus de réconciliation nationale.

"La multiplication de ces attaques souligne la nécessité de la reprise, sans délai, du dialogue inter-burundais avec l’appui de la médiation régionale et le soutien de l’Union africaine et des Nations unies", lit-on dans ce communiqué. La France appelle les parties burundaises à participer au dialogue conduit par le facilitateur et ancien président tanzanien, Benjamin Mkapa, annoncé la semaine prochaine à Arusha.

Le Quai d’Orsay fait savoir que la "France est mobilisée au conseil de sécurité des Nations unies face à la dégradation de la situation au Burundi, notamment pour assurer la pleine mise en œuvre de la résolution 2279", une résolution prônant le déploiement d’une présence de police pour renforcer la capacité des Nations Unies de surveiller les conditions de sécurité, de promouvoir le respect des droits de l’homme et de faire progresser l’état de droit.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

296 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 7 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 3 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 2 %)