Bubanza frappé par une carence d’essence




Par: Isanganiro , samedi 30 avril 2016  à 21 : 30 : 28
a

A Bubanza, il n’y a pas d’essence depuis mercredi de cette semaine. Les propriétaires des stations disent qu’ils n’ont même pas d’espoir d’en avoir dans ces jours-ci."Mon patron m’a dit que je peux rentrer chez moi et qu’il va m’appeler lorsque le carburant sera disponible" , a indiqué un pompiste rencontré tout près de la station Engen qui ajoute qu’il ne comprend pas comment l’essence manque à Bubanza alors qu’il y en a, et en suffisance à Bujumbura.

"Je voulais me rendre à Buramata à partir d’ici , et voilà qu’on me demande 2500Fr , un trajet dont on est habitué et qui ne dépasse pas 1500Fr ! Non, ces motards sont malhonnêtes. je préfère prendre un taxi-vélo pour 800Fr", Se lamentait Isaïe Kariwabo, un enseignant de l’école fondamentale de Gihanga qui voulait aller voir ses parents sur la colline de Buramata.

Les motards , de leur côté précisent qu’ils ont rehaussé le prix du ticket de déplacement de leurs clients parce qu’ il n’y a pas d’essence sur les stations de Bubanza et qu’ils sont contraints d’en acheter chez les fraudeurs. Ces derniers qui affirment importer ce carburant à partir du Congo voisin ou à partir de Bujumbura disent qu’ils sont, à leur tour, obligés de vendre à un prix supérieur à celui dont on est habitué suite aux dépenses et aux déplacements faits pour en avoir.

Pour le moment, dans la province de Bubanza, un litre d’essence coute un prix variant entre 2500Fr et 3500Fr selon les localités. Au parking des motos de Bubanza, un litre d’essence coute 2500Frbu , à Gihanga, c’est3000Fr bu, à Musenyi dans la commune de Mpanda, c’est entre 3000 et 3500 Fr bu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

241 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 25 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 8 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 7 %)

NGOZI : Un nouveau centre neuropsychiatrique ,(popularité : 4 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 4 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

Le directeur de l’Hôpital de Rumonge accusé de mauvaise gestion du personnel ,(popularité : 3 %)

UB : L’éducation supérieure bientôt un privilège ,(popularité : 3 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 2 %)