Carence de l’essence : Pénurie ou Spéculation ?




Par: Isanganiro , vendredi 6 mai 2016  à 17 : 01 : 10
a

Depuis plus d’une semaine le manque de l’essence se fait remarqué sur la quasi totalité des Stations, que ce soit en marie de Bujumbura ou a l’intérieur du pays.

Des longues files d’attente se font remarquées sur quelques Stations d’essence qui servent encore ce carburant en mairie de Bujumbura. Sur 14 Stations d’essence situées dans les quartiers du nord de la capitale de Bujumbura où nous avons pu passer, seules 2 étaient entrain de servir ce carburant. Il s’agissait de King star de Bwiza et de Top one de Kigobe.

Sur les 2 Stations d’essence, des longs fils d’attente composés généralement de taximen, et quelques véhicules pour affaires privées, se faisaient remarquées. « Je suis ici depuis 4h du matin, et je n’ai pas encore été servi », a lance désespérément un des taximen trouvés sur les lieux. Et l’autre qui fait le transport des personnes pour le trajet Bubanza-Bujumbura d’ajouter : « Si on pouvait au moins respecter l’ordre d’arrivée, moi aussi je suis ici depuis 5h du matin ».

Cette pénurie fait aussi parler d’elle dans certaines provinces de l’intérieur du pays, notamment a Bubanza, Ngozi, Rumonge, Gitega… De nombreuses conséquences de cette pénurie sont signalées ici et là. Entre autre il y a la flambée des prix des denrées alimentaires, la hausse des tickets de transport ainsi que la perturbation de la pêche à Rumonge.

Cette pénurie découle de la spéculation des pétroliers

Pour Daniel Mpitabakana, directeur du carburant au Ministère de l’énergie et des mines, il n’y a pas de pénurie du carburant dans le pays. Il indique plutôt que certains pétroliers ne veulent pas écouler ce produit pour spéculer plus tard.

« Les intervenants dans ce secteur créent des pénuries artificielles », a-t-il ajouté. Il fait savoir qu’il y a suffisamment du carburant dans le pays. Daniel Mpitabakana a fait savoir qu’une prise des mesures adéquates pourrait s’imposer pour pallier à ce problème.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

197 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 5 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 3 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 3 %)

Burundi : La rentrée scolaire s’annonce avec une panique aux élèves du lycée Makamba,(popularité : 2 %)

Education : Le manque criant d’enseignants, une réalité méconnue au Burundi,(popularité : 2 %)