Le campus Kiriri n’a plus d’eau depuis une semaine


Les activités tournent au ralenti au campus universitaire de Kiriri à Bujumbura. Chacun puise la quantité dont il a besoin dans les ruisseaux des environs en attendant d’être approvisionné par un camion citerne de la police. Les étudiants logés dans le campus demandent de l’aide d’urgence avant qu’ils ne soient attaqués par les maladies des mains salles.



Par: Isanganiro , mercredi 11 mai 2016  à 16 : 39 : 03
a

A 10h 00’ de ce mercredi, le camion-citerne apparait pour la deuxième fois au campus kiriri. Sur des rangées, les étudiants en possession de sceaux et de petits bidons viennent s’approvisionner en eau apportée par ce camion qui vient à leur secours.

Cela va faire une semaine que le campus connait un problème sérieux de manque d’eau. Si le camion parvient à amener de l’eau pour un tour, c’est pour servir la cuisine. Un manque de propreté aussi du coté des homes universitaires qui touchent surtout les latrines. Un danger qui guette les universitaires qui se comptent à plus de milles si du moins on en croit leur représentant Augustin NTAKIRUTIMANA.

Cette pénurie d’eau ne facilite pas la tâche aux filles du campus qui ont du mal à atteindre les autres endroits d’approvisionnement hors du campus : elles doivent parcourir des montagnes et passer des heures à la recherche de l’eau potable.

Le même problème s’observe du coté de la cuisine. Mais là, la situation semble être maitrisée grâce au secours de ce camion citerne.Le responsable du campus kiriri n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet.

Le directeur de l’eau à la Regideso fait savoir qu’ils sont au courant de cette situation et qu’ils sont à l’œuvre pour pouvoir résoudre ce problème.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

258 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 3 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)

Vers une prise illégale d’intérêt ,(popularité : 2 %)

La société civile et la mairie de Bujumbura à couteau tiré ,(popularité : 2 %)

Suspension de la grève des enseignants ,(popularité : 2 %)

Les droits des civiles au sein de la police bafoués ? ,(popularité : 2 %)