Le campus Kiriri n’a plus d’eau depuis une semaine


Les activités tournent au ralenti au campus universitaire de Kiriri à Bujumbura. Chacun puise la quantité dont il a besoin dans les ruisseaux des environs en attendant d’être approvisionné par un camion citerne de la police. Les étudiants logés dans le campus demandent de l’aide d’urgence avant qu’ils ne soient attaqués par les maladies des mains salles.



Par: Isanganiro , mercredi 11 mai 2016  à 16 : 39 : 03
a

A 10h 00’ de ce mercredi, le camion-citerne apparait pour la deuxième fois au campus kiriri. Sur des rangées, les étudiants en possession de sceaux et de petits bidons viennent s’approvisionner en eau apportée par ce camion qui vient à leur secours.

Cela va faire une semaine que le campus connait un problème sérieux de manque d’eau. Si le camion parvient à amener de l’eau pour un tour, c’est pour servir la cuisine. Un manque de propreté aussi du coté des homes universitaires qui touchent surtout les latrines. Un danger qui guette les universitaires qui se comptent à plus de milles si du moins on en croit leur représentant Augustin NTAKIRUTIMANA.

Cette pénurie d’eau ne facilite pas la tâche aux filles du campus qui ont du mal à atteindre les autres endroits d’approvisionnement hors du campus : elles doivent parcourir des montagnes et passer des heures à la recherche de l’eau potable.

Le même problème s’observe du coté de la cuisine. Mais là, la situation semble être maitrisée grâce au secours de ce camion citerne.Le responsable du campus kiriri n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet.

Le directeur de l’eau à la Regideso fait savoir qu’ils sont au courant de cette situation et qu’ils sont à l’œuvre pour pouvoir résoudre ce problème.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

268 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 25 %)

La COSYBU plaide pour une harmonisation salariale juste ,(popularité : 4 %)

Tollé autour d’un probable détournement de plus de 12 millions de Fbu ,(popularité : 4 %)

Village Health Works veut construire un pavillon pour la santé de la mère au Burundi ,(popularité : 4 %)

Lettres de noblesses 2012 à Isanganiro ,(popularité : 4 %)

Le chef a dit, la grève prend de l’ampleur ,(popularité : 4 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 4 %)

Suspension de la grève des enseignants ,(popularité : 4 %)

Crainte autour de la réhabilitation du centre de santé de Bwiza ,(popularité : 4 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 4 %)