Le campus Kiriri n’a plus d’eau depuis une semaine


Les activités tournent au ralenti au campus universitaire de Kiriri à Bujumbura. Chacun puise la quantité dont il a besoin dans les ruisseaux des environs en attendant d’être approvisionné par un camion citerne de la police. Les étudiants logés dans le campus demandent de l’aide d’urgence avant qu’ils ne soient attaqués par les maladies des mains salles.



Par: Isanganiro , mercredi 11 mai 2016  à 16 : 39 : 03
a

A 10h 00’ de ce mercredi, le camion-citerne apparait pour la deuxième fois au campus kiriri. Sur des rangées, les étudiants en possession de sceaux et de petits bidons viennent s’approvisionner en eau apportée par ce camion qui vient à leur secours.

Cela va faire une semaine que le campus connait un problème sérieux de manque d’eau. Si le camion parvient à amener de l’eau pour un tour, c’est pour servir la cuisine. Un manque de propreté aussi du coté des homes universitaires qui touchent surtout les latrines. Un danger qui guette les universitaires qui se comptent à plus de milles si du moins on en croit leur représentant Augustin NTAKIRUTIMANA.

Cette pénurie d’eau ne facilite pas la tâche aux filles du campus qui ont du mal à atteindre les autres endroits d’approvisionnement hors du campus : elles doivent parcourir des montagnes et passer des heures à la recherche de l’eau potable.

Le même problème s’observe du coté de la cuisine. Mais là, la situation semble être maitrisée grâce au secours de ce camion citerne.Le responsable du campus kiriri n’a pas voulu s’exprimer à ce sujet.

Le directeur de l’eau à la Regideso fait savoir qu’ils sont au courant de cette situation et qu’ils sont à l’œuvre pour pouvoir résoudre ce problème.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

245 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 32 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 4 %)

Muyinga. Les enfants vulnérables reçoivent une aide en kit scolaire,(popularité : 2 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 2 %)

Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011 ,(popularité : 2 %)

Le français sur une pente glissante au Burundi malgré les efforts de la francophonie,(popularité : 2 %)

Le poisson frais motive le sit in devant les bureaux HCR,(popularité : 2 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 2 %)