Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels




Par: Isanganiro , lundi 16 mai 2016  à 09 : 22 : 46
a

L’hôpital général de Mpanda en province Bubanza construit en 2011 est dangereusement confronté à un manque criant de lieux d’aisance qui ne sont pas fonctionnels depuis le début des activités dans cet hôpital. Une menace pour la santé et pour les usagers de l’hôpital, et pour les résidences voisines.

"Vous voyez la beauté de cet hôpital, vous ne pouvez pas vous imaginer qu’il est dépourvu de toilettes ! et l’odeur qu’on y trouve ! Non, les responsables devraient voir comment remédier à la situation", se lamente un homme qui était au cheveu de son enfant la semaine passée. Eric Kwizera ajoute également que ces toilettes n’évacuent pas les déchets et que les malades sont contraints de descendre pour chercher des lieux d’aisance en bas de cet établissement sanitaire ou en dehors de ce bâtiment.

De son côté, le médecin directeur de cet hôpital explique que ces toilettes ont été d’abord mal construites, avec des tuyaux d’évacuation à faible calibre, ce qui fait que les déchets ne soient pas bien évacués du haut en bas. Aussi, Jérémie Kambayeko dit que les malades accueillis par cet hôpital ne savent pas utiliser les toilettes à siège.

" Les malades y jettent des objets de tout genre et font boucher ces toilettes. Nous leur avons toujours expliqué le bon usage de ces lieux d’aisance mais ils ne comprennent pas," précise –t-il.

Il ajout également que le manque d’eau dans cette localité en général et dans cet hôpital en particulier vient ajouter le pire au pire et que ce problème est connu de toutes les autorités concernées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

781 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 16 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 11 %)

Le saignement chez la femme : Un problème de décollement placentaire,(popularité : 10 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 10 %)

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?,(popularité : 10 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 9 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 9 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 9 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)