Attaque armée à Gihanga suivie d’arrestations




Par: Isanganiro , samedi 21 mai 2016  à 09 : 12 : 19
a

Les inquiétudes planent chez les habitants de la commune Gihanga en province Bubanza depuis ce mercredi soir au moment où des hommes armés ont échangé des tirs avec les policiers à la 6eme transversale de la commune Gihanga. Il n y a pas eu de dégâts humains mais c’est là ou a commencé un climat de méfiance et de suspicion entre l’administration, la police et la population, un climat qui a monté jusqu’aux arrestations de jeudi soir.

Au cours d’une réunion de sécurité tenue au lendemain de l’attaque, l’administrateur de Gihanga a bien précise qu’il détient des informations faisant état de passage des bandes armées ces derniers jours dans la localité.

« Je sais que parmi vous, il y en a qui les hébergent, qui les nourrissent et ils font même des réunions nocturnes, mais qu’ils sachent qu’ils seront sérieusement sanctionnés une fois attrapés" , a averti l’administrateur de Gihanga.

Léopold Ndayisaba a également appelé à la population de donner des renseignements à temps quand elle voit des gens suspects.

"Donner des renseignements, c’est vrai mais il y a des moments où les choses tournent contre l’informateur qui doit alors répondre ce qu’il ne connait même pas, "a répliqué un participant à la réunion qui a plutôt demandé aux forces de l’ordre et aux administratifs de redoubler d’effort pour veiller à la sécurité de la population.

Après cette réunion de sécurité tenue ce jeudi soir, trois personnes ont été arrêtées par les policiers qui étaient avec Désiré Uwamahoro, commandant de la Brigade Anti-émeute, au centre Gihanga. Il s’agit de Nikuze Désiré, Bigirimana Diomède et Rutambwe Benjamin. Les présumés malfaiteurs collaborateurs avec les groupes armés selon les sources policières ont par après été conduits manu militari vers Bujumbura. Leurs familles indiquentqu’elles ont déjà appris qu’ils sont détenus au cachot du Service National de Renseignement à Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

536 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail





Les plus populaires
Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 4 %)

Terrorisme : L’ambassade des Etats Unis au Burundi fermée, l’armée tranquillise ,(popularité : 4 %)

Les détenus sont grève ,(popularité : 4 %)

Aide militaire américaine de 13,1 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 4 %)

Certains agents du pouvoir l’ont torturé,(popularité : 4 %)

Le début de l’année devrait être prometteur,(popularité : 4 %)

L’Etat Major de l’armée fait le bilan de la situation sécuritaire au Burundi ,(popularité : 4 %)

France 24 absent au menu jeudi soir : Star Times et ARCT s’expliquent, l’armée tranquillise ,(popularité : 4 %)

Plus de 60 femmes vendeuses incarcérées à la PSR ,(popularité : 4 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 4 %)