Des hommes armés attaque le poste de police à Gihanga




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 8 mars 2012  à 17 : 48 : 58
a

Le poste de police en commune de Gihanga de la province de Bubanza a été la cible d’une attaque par des personnes armées dans la nuit mercredi vers 22 heures 07 mars 2012. Deux policiers auraient été décapités, selon les propos de la population.

L’attaque a duré une heure, un groupe de personnes en tenue militaires et munies de fusils ont tiré pendant une heure. Les locaux de la commune Gihanga ont été endommagés. Les fenêtres, les vitres de cette maison communale ont été sérieusement touchées. Le drapeau national n’a pas également été épargné car il a été posé par terre par ces hommes pendant l’attaque.

La population de Gihanga indique que ces hommes armés venaient de la réserve naturelle de la Rukoko. Elle affirme également que ces hommes possédaient des lances voix à l’aide desquelles ils demandaient à la population prise de panique de rester sereine dans leurs maisons au milieu de ces échanges de tirs avec la police.

Juste à coté sous un arbre à une trentaine de mètre, il y avait un bain de sang. La population indique que l’endroit serait le lieu même où ces deux policiers auraient été décapités. L’administration communale en collaboration avec la police de la localité ont déjà arrêté deux personnes suspectées d’être de mèche avec ces personnes armées.

L’administrateur communal de Gihanga a indiqué que c’étaient des bandits. Avec le commissaire de police dans cette province, ils ont exposé les habits que ces hommes s’habillaient en disant qu’ils ont directement été maîtrisés. Un cadavre a aussi été retrouvé jonché à même le sol dans les champs à plus de 300 m du lieu de l’attaque. La population dit que c’était un policier, mais la police quand à elle indique que ce cadavre était avec ces hommes armés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1171 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge



a

Gihanga : Une attaque armée coûte la vie d’une personne



a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme





Les plus populaires
Gihanga : Une attaque armée coûte la vie d’une personne ,(popularité : 42 %)

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge ,(popularité : 17 %)

6 bandits armés abattus au centre-ville Bujumbura,(popularité : 7 %)

Une personne tuée dans une attaque visant le chantier des sœurs Oblates à Bujumbura,(popularité : 6 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 6 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 5 %)

Somalie : Six nouvelles villes conquises par l’Amisom ,(popularité : 5 %)

Infiltrations de rebelles burundais en RDC : ce que disent les services,(popularité : 5 %)

Le HCR s’en lave les mains ! ,(popularité : 5 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 5 %)