Bubanza, la population exhortée à ne pas gaspiller les récoltes




Par: Isanganiro , mardi 28 juin 2016  à 21 : 36 : 49
a

La mesure interdisant aux commerçants et aux cultivateurs d’évacuer leurs récoltes vers d’autres provinces surtout vers Bujumbura n’est pas bien accueillie par certains cultivateurs dans cette province et qui se heurtent à cette mesure au moment des récoltes.

Marie Niyongere est l’une de ces personnes qui ont cultivé le riz dans cette province de Bubanza et qui ont eu des difficultés pour évacuer leurs récoltes vers Bujumbura. "Mes vingt-huit sacs de riz padi ont été saisis durant toute une semaine à Gihanga. Pourtant je n’avais aucune dette, seulement, j’ai cultivé mon champ se trouvant au village 1 de cette commune de Gihanga", se lamente cette veuve Marie Niyongere rencontrée devant le hangar de séchage du village deux de cette même commune.

Il est donc interdit aux commerçants et cultivateurs d’évacuer ou de transporter les récoltes en dehors de Bubanza selon les autorités provinciales , une mesure qui est souvent expliquée par le gouverneur de cette province lors des réunions avec la population. "C’est pour protéger la population contre la disette qui risque de survenir après évacuation de ces récoltes et c’est aussi pour éviter le gaspillage ! " selon le numéro un de cette province.

Pour ceux qui ont cultivé dans cette province et qui vivent ailleurs, des hangars de stockage de riz sont disponibles et en nombre suffisants. Les cultures vivrières conservables doivent être vendues à Bubanza même pour ceux qui voudraient les vendre. S’il s’avère nécessaire et incontournable que ces récoltes doivent être transportées ailleurs, ces commerçants et cultivateurs devront approcher les autorités provinciales pour expliquer et montrer les motifs et la destination de ces produits.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

351 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 10 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 7 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 4 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Le nouveau marché de Cotebu presque achevé ,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 2 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 2 %)