Bururi : Un vendredi meurtrier




Par: Isanganiro , dimanche 10 juillet 2016  à 08 : 50 : 47
a

Deux personnes parmi lesquelles le Directeur du Lycée Rutovu ont été tuées fusillées et une autre blessée lors de deux attaques menées à Rutovu et à Mugamba ce vendredi 8 juillet 2016. Le gouverneur de la province confirme ce bilan tout en niant la responsabilité des forces de l’ordre dans l’attaque de Mugamba.

Selon des informations recueillies auprès de la population de Mukara sur la colline Coma en commune Mugamba, un certain Sindayikengera connu sous le sobriquet de Maguru a succombé à ses blessures suite à des balles lui tirées par des éléments d’une patrouille des forces de l’ordre vers 17h 10min de ce vendredi 8 juillet 2016. Son ami avec qui il partageait de la bière locale du sorgho a été blessé au niveau de son bras et évacué par la croix rouge dans une structure de soins.

Vers 23h cette fois-ci à Rutovu, Frère Sylvère Nimirijimana est tombé sous le coup d’une balle lui tirée par un inconnu à l’entrée de son domicile.

Selon des témoins sur place à Rutovu, ce responsable scolaire rentrait d’un cabaret d’à côté dans un rafraichissement avec ses enseignants au terme d’une séance de 2ème délibération qui venait de se terminer une heure plus tôt.

L’auteur du meurtre de Rutovu n’a pas été identifié et ce sont les enquêtes policières qui le détermineront selon Jean Ndayitwayeko, Administrateur communal de Rutovu.

S’agissant du cas de Mugamba, certains voisins des victimes interrogés disent que les forces de l’ordre avaient planifié le coup, arguant qu’elles ont tiré sur des gens paisibles. Ces habitants demandent aux forces de l’ordre d’user du professionnalisme dans l’accomplissement de leur mission de maintien de la paix et de la sécurité. De son côté, Christian Nkurunziza, Gouverneur de Bururi, dit le contraire : selon lui, des balles perdues des forces de l’ordre à la poursuite d’un certain Janvier et de sa bande qui feraient partie des groupes rebelles et qui auraient été repérés dans cette localité ont atteint les victimes.

Le Gouverneur de Bururi indique prévoir des réunions de sécurité avec les habitants de cette commune pour tenter d’y ramener le calme, du calme précaire dans cette commune depuis avril 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

441 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 55 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 16 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

MUTAMBU : Trois personnes armées de fusils tuées et 4 fusils saisis,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 2 %)