Le torchon brûle au sein du FROLINA




Par: Isanganiro , lundi 11 juillet 2016  à 15 : 34 : 51
a

Certains membres du bureau politique du parti Front pour la Libération Nationale, FROLINA, procèdent à la désignation des membres des comités provinciaux depuis une semaine. Les provinces de Bujumbura, Bururi, Makamba et Rumonge étaient concernées ce dimanche 10 juillet 2016 à Rumonge. Le président de ce parti ne reconnait pas la mise en place de ces organes.

Nikonarusanze Vianney, secrétaire général du parti FROLINA, a procédé à la lecture des membres désignés dans les comités provinciaux de ce parti à Bururi, Bujumbura, Makamba et Rumonge. C’était dans une réunion tenue dans un bar dénommé « Chez Chantal » sis au quartier swahili de la ville de Rumonge à une trentaine de membres en début d’après-midi de ce dimanche 10 juillet 2016.

Selon lui, il s’agissait de la mise sur pied des organes de ce parti quitte à organiser un congrès national prévu d’ici le 26 août 2016, date butoir comme convenu par les membres du bureau politique de ce parti en conflit le 26 février 2016 dans un Acte d’Engagement de deux pages signé devant le Ministre de l’intérieur et de la formation patriotique qui a lui aussi apposé sa signature.

Nikonarusanze indique que c’est au cours de ce congrès que de nouveaux organes seront mis en place, l’actuel président s’étant montré inapte à redynamiser ce parti depuis 2013 qu’il le dirige. C’est d’ailleurs la proposition du Ministre de l’intérieur faite aux parties en conflit afin de vider le différend qui les opposait.

Ndayiragije Adrien, président du FROLINA après l’éviction de Kalumba Joseph à la tête de ce parti, refuse toujours de reconnaitre ces comités en phase de désignation. Selon lui, une main invisible manipulerait certains des membres de son bureau politique pour l’évincer à la tête de ce parti au regard de l’évolution politique au Burundi. C’est une question de positionnement par rapport aux probables changements politiques, a déclaré Ndayiragije Adrien alors qu’il se préparait à aller à Arusha.

Dans tous les cas, l’article 4 dudit acte d’engagement stipule que les parties en conflit s’engagent de continuer le processus de redynamisation des organes même si une des parties ne respecte pas ces engagements.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

460 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation





Les plus populaires
Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques" ,(popularité : 26 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 11 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 10 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 10 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 9 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 9 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 9 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 9 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 9 %)