Burundi : Journée internationale des consommateurs sur fond de grogne




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 15 mars 2012  à 17 : 26 : 20
a

L’Association burundaise des consommateurs, ABUCO, indique que la journée internationale des consommateurs est célébrée au moment où les simples citoyens vivent dans une misère indescriptible et où mesures gouvernementales devraient être revues pour soulager une population dans une extrême pauvreté.

Dans un communiqué sorti ce 15 mars 2012 pour célébrer cette journée sous le thème « notre argent, notre droit » dans sa série de réactions sur la campagne contre la vie chère au Burundi amorcée depuis le début du mois de mars 2012, l’ABUCO indique que les prestataires de services financiers ne sont pas incités à améliorer les services qu’ils rendent aux consommateurs. Les consommateurs de services sont incapables de les changer car il existe un manque criant de choix au moment du fait que le Burundi est dominé par un petit nombre de grandes entreprises, selon cette correspondance.

Suite à ce droit qui n’est respecté, l’ABUCO indique que le droit de rendre compte pour les prestataires de services se cherche encore.

L’ABUCO recommande la suppression de la hausse les tarifs des produits de la REGIDESO et des impôts et taxes sur les produits de premières nécessités.

Il demande aussi la mise en place d’un cadre de dialogue et d’échange sur des questions touchant les consommateurs et la mise en place d’une commission susceptible d’intervenir quant à leur sécurité.

La journée internationale des consommateurs arrive au moment où le délai de préavis sur la marche manifestation contre la vie chère au Burundi expire le 15 du mois de mars 2012.

Le retard dans l’adoption du projet IPR et la suspension de la hausse des tarifs de la REGIDESO sont les soubassements de cette grogne aujourd’hui revendicatrice de la marche manifestation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

429 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Une association chrétienne lance l’assurance vie pour motards et taxi vélo du Burundi ,(popularité : 6 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 6 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 4 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 4 %)

Invectivé par la CNTB,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 4 %)

Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’,(popularité : 4 %)

La culture des œuvres de la diaspora se cherche encore ,(popularité : 4 %)

L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais,(popularité : 4 %)