Stock stratégique carburant, une solution à la pénurie




Par: Isanganiro , mercredi 13 juillet 2016  à 15 : 42 : 55
a

Le ministre Manirakiza affirme qu’il n’y a pas manque de carburant sur le territoire burundais. Il a été constaté que les permis d’exploitation de stations services ne sont pas actualisés ; Côme Manirakiza leur a demandé de renouveler ces permis d’ici fin juillet. Ces permis ont une durée d’une année renouvelable, après avoir payé 5000 francs burundais.

Lors d’une réunion avec le ministre de l’énergie et mine ce mardi, les importateurs tout comme les exploitants des stations services, ont évoqué plusieurs causes à l’origine de la pénurie de ce produit. C’est notamment le manque de devises évoqué par les importateurs, ce que le ministre Côme Manirakiza ayant en charge le secteur de l’énergie n’accepte pas.

Ces importateurs ont été demandé également la mise en place du stock stratégique carburant, qui pourrait aider sensiblement pour parier à cette pénurie.
« Vous devriez vous-mêmes le ministère, prévoir ce fonds stratégique carburant. On nous disait dans le temps qu’il y a le stock stratégique au ministère du commerce. Si un quelconque problème surgit, indépendamment de notre volonté, le ministère devrait donner sous crédit une certaine quantité de carburant aux sociétés en vue de pouvoir servir leurs stations, quitte à rembourser juste après l’arrivée de nos commandes ». A indiqué un des importateurs.

Pour sa part, le ministre Côme Manirakiza soutient l’idée de mise en place de ce stock. Il déclare par ailleurs qu’il l’a trouvé ainsi prévu depuis que le secteur du carburant a été transféré vers son ministère. Il promet de mettre en place ce stock dans les jours à venir, en vue de parier à la pénurie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

373 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 5 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 5 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 4 %)

Un "hélicoptère made in Burundi" ,(popularité : 4 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 3 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Le délestage au futur ou au présent au Burundi ?,(popularité : 2 %)

Le Parcem s’inquiète sur la rapide intégration régionale en Afrique de l’Est ,(popularité : 2 %)

Burundi : Les réformes économiques burundaises épatent les investisseurs ,(popularité : 2 %)