L’agriculture, une clé pour la sécurité alimentaire au Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 16 mars 2012  à 08 : 52 : 59
a

Au cours d’une table ronde des bailleurs de fonds tenue du 14 au 15 mars à Bujumbura sur la mise en œuvre du Plan National d’Investissement Agricole, PNIA, le deuxième Vice- Président de la République, Gervais Rufyikiri, a indiqué que l’agriculture joue un rôle crucial dans la réduction de la pauvreté raison pour laquelle le PNIA a pour objectif d’atteindre une croissance de 6% par an dans ce secteur.

Le Burundi attend beaucoup de ce secteur, selon lui. Il s’agit notamment de l’amélioration de la sécurité alimentaire et la transformation des services qui lui sont connexes comme l’accès à l’emploi, l’entrée des devises et autres.

La mise en œuvre du PNIA nécessite, selon les experts, une somme de 1.452 milliards de fbu mais moins de 600 milliards sont disponibles.

Ils indiquent que plusieurs activités pourront être accomplies par le PNIA, à l’instar, la multiplication des semences de qualité sur six cultures prioritaires comme le manioc, l’irrigation des périmètres régionaux, la disponibilisation des intrants agricole, la réhabilitation du secteur, le développement de la recherche etc.

Stéphane De Loecker, représentant de l’Union européenne au Burundi, a indiqué que le Burundi fait face à deux défis majeurs qui risquent d’acculer ce projet à ne pas aller loin. Il s’git des questions foncières et démographiques qui, jusqu’à présent ne sont pas maitrisées.

La ministre de l’agriculture et de l’élevage a de sa part dit que le gouvernement est conscient de ces deux préoccupations raison pour laquelle a entrepris la politique de villagisation et de limitation des naissances pour que la population burundaise ait des terres à cultiver.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique, NEPAD, dont le Burundi est membre. Le représentant du Marché Commun pour l’Afrique Orientale et Australe, COMESA, dit que certains de ces pays bénéficient déjà des aides de la part du Fond mondial.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

354 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 7 %)

Le nouveau marché de Jabe ne fonctionne pas encore,(popularité : 3 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 3 %)

BURUNDI- Salubrité : Les services techniques municipaux asphyxiés par la Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Banque Centrale : L’absence des décideurs politiques dans des échanges critiquée,(popularité : 3 %)

Gitega : Les habitants de Shatanya s’interrogent à quand les travaux de pavage à plus d’une décennie des cotisations,(popularité : 2 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)

Les Pays Bas financent la réhabilitation de deux barrages au Burundi,(popularité : 2 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 2 %)