L’effectif des abandons scolaires est inquiétant au Burundi




Par: Isanganiro , mercredi 20 juillet 2016  à 07 : 55 : 59
a

Selon la fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Buruni, depuis l’éclatement de la crise d’Avril 2015 au Burundi, les effectifs des abandons scalaires sont devenus de plus en plus inquiétants. Pour la période allant de septembre 2015 à Avril 2016 seulement, la Fenadeb dresse un bilan de 115 193 cas de cette interruption d’un cycle d’étude avant l’obtention d’un certificat ou diplôme.

Ce concept d’abandon scolaire est parsemé de pas mal de difficultés amenant ces jeunes à quitter l’école. Cette fédération précise que certaines causes sont liées aux difficultés scolaires, personnelles, familiales et financières et ajoute que la cause extraordinaire de l’abandon scolaire est la fuite vers l’étranger, les mariages précoces, la pauvreté, les grossesses non désirées et le désintéressement des enfants.

Faut-il s’interroger si de telles causes datent de cette période ? Quelques soient les orientations de la vie privée de ces jeunes, les conséquences dépassent largement leurs visés.

Ce rythme d’abandon scolaire est une conséquence des sanctions que la communauté internationale a prises contre le Burundi mais le constat est que ces sanctions frappent la progéniture burundaise que le gouvernement, poursuit la Fenadeb. Les partenaires techniques et financières devraient préserver l’intérêt supérieur des enfants burundais en finançant le secteur de l’éducation.

Sur les dix huit provinces que compte le Burundi, les provinces qui prennent le lead dont Ruyigi avec 22 649 cas d’abandon, Rutana, 11 475 et la province présidentielle de Ngozi est la troisième avec 10 903 cas d’abandons.

Le gouvernement burundais selon cette fédération qui milite pour le droit de l"enfant, devrait agir directement sur les causes intra et extrascolaires de ces abandons et de mettre sur pied une stratégie nationale visant le maintien des jeunes à l’école.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

572 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger





Les plus populaires
Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre,(popularité : 33 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 26 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 22 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 21 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 21 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 20 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 20 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 20 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 20 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 19 %)