Le Burundi, absent au 27ème sommet à Kigali pour deux raisons




Par: Isanganiro , mercredi 20 juillet 2016  à 12 : 53 : 57
a

Le Burundi a brillé par son absence du sommet de l’union africaine qui a pris fin lundi à Kigali au Rwanda. Deux raisons essentielles ont été évoquées mardi par le ministre des relations extérieures Alain Aimé Nyamitwe : « On a voulu donner un message à la commission de l’union qui a fait la sourde oreille aux sollicitations de notre gouvernement par rapport à des agissements contraires aux standards internationaux, à l’acte constitutif de l’organisation ainsi qu’aux protocole sur les amendements de cet acte qui interdisent aux états de se faire utiliser ou utiliser des éléments pour déstabiliser la sécurité et la quiétude d’autres états. »

D’un autre côté, poursuit le ministre, la sécurité de la délégation n’était pas garantie. « Le Burundi connaît une situation inconfortable au niveau sécuritaire », dit-il, « directement liée aux actes posés par le gouvernement rwandais ».

Curieusement, la question de la crise que vit le Burundi depuis plus d’une année figurait sur l’agenda des discussions. Un ancien président, Domitien Ndayizeye, se dit déçu de cette absence. Il tient à préciser que le pays a plus besoin de l’Union africaine que celle-ci n’a besoin de lui. Le Burundi ne devrait pas s’isoler et « avoir peur quand on parle de la crise qu’il vit ». Il ajoute que la politique de la chaise vide ne paye pas. Pour lui encore, probablement que le Burundi n’est pas content parce que l’on est en train de traiter sa question. L’ancien président appelle les autorités burundaises à garder la confiance en l’Union africaine et les autres pays membres en vue de trouver des solutions aux crises observées non seulement au Burundi, mais aussi dans certains autres pays du continent.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

309 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 55 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 2 %)