Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 16 mars 2012  à 17 : 22 : 00
a

Le porte –parole du parti au pouvoir au Burundi, CNDD-FDD, indique qu’à la fin du mois de mars, 2012 certaines personnalités se rendront en Suisse juste pour une formation en leadership mais pas pour des négociations avec l’opposition politique Burundaise regroupée au sein de l’ADC ikibiri.

Dans une interview à la Radio Isanganiro ce vendredi 16 mars 2012, Onésime Nduwimana a indiqué que des personnalités, lui aussi inclus, ont été choisies par une association suisse à titre personnel.

Il dit que ces personnes relèvent du monde politique comme les anciens présidents de la république du Burundi, certains des responsables des partis politiques agréés au Burundi, les hommes d’Eglise et d’autres, qu’elles s’y rendront pour suivre une formation en leadership uniquement.

De la part du porte-parole du CNDD-FDD, le Burundi ne fait face à aucun problème de nature à être à la base des négociations surtout parce qu’un cadre de dialogue est présent pour les burundais.

Une certaine opinion indique que lors de l’assemblée ordinaire du CNDD-FDD prévue à la fin de ce mois, ce sont des responsables du parti au pouvoir acquis à la nécessité pour le pouvoir de Bujumbura de négocier avec l’ADC ikibiri qui seront probablement élus.

Face à cette préoccupation, le porte- parole du parti au pouvoir de Bujumbura ne passe pas par quatre chemins. Selon lui, une telle considération est dépourvue de fondements.

L’assemblée générale ordinaire du CNDD-FDD prévue à la fin du mois de mars a pour ambition de renouveler les différents départements du parti au pouvoir conformément aux statuts et règlements qui régissent le parti.

« L’assemblée générale ordinaire n’a pas du tout des rapports avec la formation en leadership prévue en Suisse, » a-t-il ajouté.

Onésime Nduwimana a indiqué qu’à sa connaissance les Bagumyabanga, les membres du parti CNDD-FDD, n’ont entre eux aucun litige de nature à être source de division du parti.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1484 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique





Les plus populaires
BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 13 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 11 %)

‘’Acteur politique’’, un concept aux limites politiquement flous,(popularité : 11 %)

Burundi : Fin officielle des travaux de BNUB sur fond de manifestation en solo ,(popularité : 11 %)

Minago : 14 ans après l’assassinat d’un Nonce apostolique,(popularité : 11 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 11 %)

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes ,(popularité : 11 %)

Des manifestations aux allures de violences ciblées ,(popularité : 11 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 11 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 11 %)