Burundi : Deux journalistes encore sous menaces




Par: Isanganiro , mardi 26 juillet 2016  à 14 : 28 : 50
a

Un journaliste du journal Iwacu et collaborateur de Info Grand Lac,un journal en ligne et ancien journaliste de la radio Rema FM, Jean Bigirimana est porté disparu depuis vendredi lorsqu’il etait à Bugarama en province de Muramvya de la semaine dernière. Les auteurs de cet enlèvement qui restent jusqu’ici non identifiés , suscitent une polémique.

Les reporters sans frontières dans un communiqué de ce lundi, dénoncent le service national de renseignement burundais qui serait derrière cette arrestation et plaident pour sa libération immediate. Le porte parole de la police burundaise Pierre Nkurikiye, sur sa page Tuitter rejette ces allégations plutôt appelle sa famille à collaborer pour plus d’enquête. Antoine Kaburahe, au nom de tout le groupe de presse Iwacu, dans son éditorial, ajoute qu’ils ont déjà alerté conseil national de communication CNC et demande que la vie de jean Birimana soit préservée et qu’il retrouve sa liberté.

A Rutana, Nestor Ndayitwayeko, correspondant du journal en ligne Info Grand Lac, a été tabassé par un officier de police. Léandre Bukuru a trouvé ce journaliste dans un débit de boisson avant de le frapper sur sa poitrine et s’est gardé de tout commentaire sur l’acte posé. avant de partir à bord de son véhicule cet officier a ajouté qu’il se rend à Gitega à la recherche d’un mandat d’arrêt contre ce journaliste qui s’interroge le pourquoi de son attaque, a confié à notre station. Nestor Ntayitwayeko, ancien correspondant de la Radio Publique Africaine, RPA demande au conseil national de la communication de veiller à la sécurité des journaliste.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

313 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 68 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 11 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 5 %)

Kiliba Ondes : Deux journalistes congolais menacés par des présumés soldats burundais ,(popularité : 4 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 4 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 4 %)

Rumonge : Un retenu se donne la mort,(popularité : 4 %)

Deux personnes tuées à Ngagara et à Gihosha,(popularité : 4 %)

Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi ,(popularité : 4 %)