API : Certaines entreprises ont cause un manque à gagner de plus de 90 milliards




Par: Isanganiro , jeudi 28 juillet 2016  à 07 : 56 : 53
a

Selon le Directeur de l’Agence pour la Promotion des Investissements certaines sociétés ont provoqué un manque à gagner de plus de 90 milliards a cause du non respect de leurs engagements en ce qui est des exonérations.

Sur 171 qui ont fait objet d’enquête 62, soit 36,3% de ces entreprises ont violé les engagements pris en matière des exonérations qui leurs sont accordées par le Code des investissements, a annoncé le Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements. Au cours d’un café de presse sur l’évaluation des activités de l’API durant le 1er semestre de 2016, Didace Ngendakumana a précisé que cette violation des engagements a occasionné un manque à gagner de 90.076.663.258 francs.

Cette autorité a indique que les services habiletés ont déjà commencé le processus de recouvrement des fonds détournes conformément a la loi. Concernant les stratégies adoptées pour juguler ce phénomène, il a cité le rapatriement des listes des biens exonérés ainsi que la validation systématique des listes des biens à exonérer selon que les importations sont réellement faites.

Néanmoins, le Directeur de l’API se réjouit de l’évolution des immatriculations des sociétés et des projections d’emplois pendant ce 1er semestre 2016. « Au total 1.118 ont été immatriculées au 1er semestre 2016 contre 781 entreprises au 1er semestre, soit une hausse de 43,1% », a précisé le responsable de l’API.

Quand aux projections de création d’emplois, le nombre total de projection d’emplois s’élève à 11.311 contre 5.105 a la fin du 1er semestre 2015. Cette augmentation s’explique par le fait que le 1er semestre de l’an 2015 n’était pas favorable aux investisseurs à cause des élections qui étaient en cours de préparation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

279 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 9 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 7 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 4 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Le nouveau marché de Cotebu presque achevé ,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 2 %)

Lycée Kiremba-Sud : Finie l’obscurité,(popularité : 2 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 2 %)