Burundi : Cri d’alarme des conducteurs de motos




Par: Isanganiro , vendredi 29 juillet 2016  à 16 : 37 : 29
a

Les conducteurs de motos dans différents coins du pays dénoncent des gens qui leur demandent plus de 20 mille francs Bu pour peindre leurs motos.

D’après le président de l’association des conducteurs de motos au Burundi en abrégé AMOTABU, le ministère a demandé aux propriétaires des motos qui assurent le transport transport au Burundi de les faire peindre. Le but, souligne-t-il, était de les identifier et de les distinguer des autres motos d’affaires et promenades.

Ndayegamiye Arthémon indique qu’il avait bien accueilli cette mesure sans parler des conducteurs des motos. A cet effet, le Ministère de Transport en collaboration avec les autorités de la Mairie et de la police ainsi que les représentants des conducteurs des motos s’étaient convenus de fixer le montant de 20 mille francs pour peindre une moto.

Paradoxalement, s’étonne le président de l’AMOTABU, certains conducteurs des motos qui déplacent des gens dans certaines communes des différentes provinces du pays ont crie au secours ! Ils sont obligés de payer les uns 40 mille et les autres 45 mille francs comme dans la commune de Nyanza Lac de la province de Makamba pour que leurs motos peintes. L’autre cas est celui des communes où le paiement de la peinture de la moto est de 30 mille francs, renchérit Ndayegamiye Arthémon, avec des reçus à la main.

Il demande alors au ministère de transport de faire respecter ce montant fixé pour peindre ces motos assurant le transport des personnes et qu’au cas contraire des propriétaires des motos et leurs conducteurs peuvent travailler à perte puisqu’à côté de la peinture il y a l’achat des gilets fluorescents et les documents trimestriels ou semestriels.

Kwizera Pascal dirigeant l’association AROB+ qui a gagné le marché pour peindre ces mots clarifie qu’en Mairie de Bujumbura la moto est peinte pour 20 mille tandis qu’à l’intérieur du pays c’est 30 mille francs. Il signale en outre qu’il y a eu des bandits qui ont fait payer plus du montant convenu dans la municipalité de Bujumbura mais que la police les arrêtés.

Il prie alors à tout conducteur à qui on demandera plus de ces montants pour peindre sa moto, d’approcher les représentants de l’association AROB+, l’administration ou la police.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

701 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge





Les plus populaires
Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe ,(popularité : 15 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 5 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 4 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 4 %)

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité,(popularité : 4 %)

SYDONIA world : solution aux coûts élevés de transport au Burundi,(popularité : 3 %)

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi ,(popularité : 3 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 3 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 3 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 3 %)