Bujumbura : Chasse aux Prostituées




Par: Isanganiro , lundi 8 août 2016  à 19 : 36 : 09
a

Une vingtaine de filles et femmes à multiples partenaires accusées de prostitution sont enfermées à la police de la protection des mœurs

Ces filles et femmes sont au nombre de 22. Dans l’avant-midi ce lundi, elles étaient devant la maison d’arrêt de la police de la protection des mœurs et des mineurs. Le Maire de la ville de Bujumbura leur prodiguait des conseils de ne plus reprendre cette mauvaise activité.

Freddy Mbonimpa a expliqué à qu’elles ont été arrêtées depuis la semaine dernière, la nuit, au centre ville. Il a dit que la prostitution est une infraction d’après la législation burundaise. Il a ajouté qu’elles vont être relâchées après avoir payé des amendes et qu’elles seront acheminées par après dans leurs communes d’origine.
Cette autorité municipale a alors souligné que celle qui sera arrêté pour la seconde fois sera emprisonnée comme la loi le prévoit. Le Maire de la ville a indiqué que le coup de filet sera régulièrement fait dans la capitale. Il a fait aussi un clin d’œil aux propriétaires des maisons de débauche considérées comme hôtels de se ressaisir qu’au cas contraire elles seront fermées.

Une de ces filles et femmes qui a accordé un petit entretien à la radio Isanganiro a accepté qu’elles sont des prostituées. Elle a avancé comme raison qu’elle est orpheline de père et de mère et qu’elle doit élever ses petits frères et sœurs mais aussi de payer ses frais universitaires.

Pour pouvoir abandonner cette prostitution, ces filles et femmes de joie demandent à l’administration et aux bienfaiteurs de leur donner de petits capitaux générateurs de revenues qui leur permettront d’abandonner cette sale activité. Elles déplorent aussi le fait que certaines d’entre elles ont été libérées lors de leur arrestation après avoir payé une rançon aux policiers.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

604 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Marie Renilde Nahimana   ce  jeudi 11 août 2016   à 08 : 38 : 06

Ariko burya isi iragoye kubako ntawutabizi...nkuwo avuze ko aja kurondera amafranga yo gutunga benewabo nawe akirihira amafranga y ishule kuri Universite nkuwo aba akwiye guca afashwa na Mairie nyene kuko urumva ko bigoye kandi yashoboye no kubandanya kwiga.......
Abo nabo basavye agafashanyo gatoyi maze bagaca baheba, nibarabe ico bafasha none bobo ntibafashwa nabohanze....murayo nyene baronka barakuramwo make make bafume bugurura imangazini ya Mairie yo kundandaza ibifungurwa maze babahe akazi ...ugirango harumuntu adashaka agatiro keza kijoro yaronse utwo ararira !
Bareke kubakangisha umunyororo !!!! hoho bazobagaburira !



Par Karla   ce  lundi 21 mai 2018   à 16 : 44 : 18

Que pensez-vous de ces femmes qui se retrouves à Genève ?
https://facegirl-blog.ch/ vous aidera à comprendre comment nous fonctionnons en Suisse.
Quelques conseils, pratiquent et autres idées se referent dans ce petit blog.
Les sites comme https://www.facegirl.ch/ et https://fickbuch.ch/de/ permettent notre sécurité.
Il devrai y avoir cela partout dans le monde afin de ne pas nous retrouver dans la rue. Le Bujumbura devrai aussi avoir ces plateformes, c’est triste.
A bonne entendeur,
Karla.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 3 %)

Le Burundi accueille plus de 37 000 rapatriés dès le début du mois de mai,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 3 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 3 %)

Businde : Une autre Zebiya deuxième génération ,(popularité : 3 %)