Muyinga : La civière artisanale encore moyen de transport des malades


En ce 21èmesiècle,certains malades sont encore transportés de la maison vers les structures de santé sur des civières artisanales.Cela se fait parallèlement au système de référence par des ambulances.Les responsables sanitaires précisent que la référence par une ambulance se fait d’une structure de santé à une autre.



Par: Isanganiro , mercredi 10 août 2016  à 09 : 48 : 15
a

Sous un soleil de plomb, sur la route menant vers l’hôpital de Muyinga,des hommes transportent un malade sur une civière.C’est une mère prête à accoucher a-t-on appris des transporteurs en provenance de la colline Karemera Commune et province de Muyinga.Le ménage de la mère est localisé à environ cinq kilomètres du centre de santé de couverture de la zone Muyinga. Madame Marguerite a manifesté des signes avant-coureurs d’éventuelles complications d’accouchement, sans véhicule pour la conduire d’urgence à l’hôpital, la communauté s’est mobilisée pour la transporter sur ce matériel localement fabriqué poursuivent les mêmes transporteurs. "Pourtant, chaque année, on exige à chaque ménage de payer 1000 fbu supposé entretenir l’ambulance qui doit évacuer nos malades" lâche un de ces habitants de Karemera. "Nous risquons de perdre une vie faute de moyen d’évacuation rapide malgré nos contributions", renchérit un autre d’un ton dur.

Le système de référence contre référence en marche

D’après un rapport des réalisations du premier trimestre dans la province sanitaire de Muyinga, la référence des malades notamment les mères en phase d’accouchement se fait par des ambulances. Les trois districts sanitaires (Gashoho,Muyinga et Giteranyi),ont chacun une ambulance. Ces véhicules font des navettes des centres de santé vers les hôpitaux de district, des hôpitaux de district vers l’hôpital de référence à Muyinga ou encore vers Ngozi ou Bujumbura. La population est invitée à contribuer à raison de 1000 fbu par ménage. Si des habitants transportent encore leurs malades sur des civières, c’est de la maison vers le centre de santé, a-t-on appris des sources sanitaires. Dr Eric Nshimirimana, Directeur de la province sanitaire de Muyinga ajoute que par ailleurs, certains ménages sont localisés sur des pentes raides inaccessibles aux voitures.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

251 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent





Les plus populaires
Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 58 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 30 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 19 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 14 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 10 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 6 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 5 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 5 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 4 %)