Burundi : La constitution nécessite une révision, dit le premier rapport de la CNDI




Par: Isanganiro , mercredi 24 août 2016  à 18 : 28 : 19
a

Alors qu’il y a une autre forme de dialogue inter burundais piloté par la région est africaine, ce mercredi la commission nationale de dialogue inter burundais CNDI a rendu public son premier rapport semestriel. Mgr Justin Nzoyisaba, Président de la CNDI, une commission dont sa mission est de conduire le processus de dialogue inter burundais sur le territoire national et extérieur dit que des séances de dialogue au niveau national ont été animées à l’endroit des partis politiques, des organisations de la société civile, les confessions religieuses, les associations féminines, des jeunes et des syndicats.

cependant, le président de la commission n’hésite pas de mentionner que la publication de premiers résultats du dialogue inter burundais tombe d’une façon prématurée. Justin Nzoyisaba précise que la commission n’est pas encore prête pour publier toutes les contributions exprimées lors des séances de dialogue car le dépouillement est en cours mais que les principales idées ont été déjà recensées.

Selon ce communiqué qui retrace quelques contributions émises par les participants dans ces dialogues, Mgr Justin Nzoyisaba souligne que la majorité des participants veut que certains articles de la constitution de 2005 soit retouchés pour que le Président de la République puisse exercer plus de deux mandats autant de fois que l’electorat place la confiance en lui et que la constitution prime sur les accords d’Arusha ,qui visiblement comportent des imperfections à corriger poursuit le même rapport.

Ce document qui a été également remis au Président de la République, conformément au décret présidentiel no100/34 portant création, mandat, composition, organisation et fonctionnement de la CNDI résume enfin les souhaits des participants par rapport aux amendements de certains textes juridiques susceptibles d’être revisités. Justin Nzoyisaba précise ici que son collège a suggéré que certaines lois soient mises à jour. Il s’agit de la loi régissant les partis politiques au Burundi, le code pénal pour mettre un terme à l’impunité, le code électoral et les amendements régissant la société civile et de la religion. La recommandation d’introduction de la notion de démocratie dans les écoles a été reformulée et l’histoire du Burundi soit réécrite , a ajouté le président de la CNDI Justin Nzoyisaba.

A la précipitation de publier des résultats du dialogue inter burundais à mi parcours , un acte de la commission qui risque de désorienter la suite du dialogue, Mgr Justin Nzoyisaba appelle plutôt tous ceux qui seront dans les séances ultérieures de penser à d’autres aspects qui n’ont pas été évoqués.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

350 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 3 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 3 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 3 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Trois anciens présidents dénoncent l’absence de débat contradictoire pour une démocratie solide,(popularité : 3 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 3 %)