Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel




Par: Isanganiro , lundi 29 août 2016  à 17 : 51 : 16
a

Certains militants de cette coalition d’amizero y’Abarundi ont témoigné ces derniers jours qu’ils ont été battus par des jeunes qu’ils appellent Imbonerakure dans la commune Mwakiro de la province Muyinga ; cause : la non appartenance au parti cndd-fdd ; ce que l’administrateur communal a rejeté. Cela étant, dans les provinces de Karusi et Ruyigi, ces militants sont arrêtés et emprisonnés. Le cas le plus recent est celui des représentants provinciaux du parti FNL pro Agathon Rwasa qui dénoncent les arrestations et emprisonnements abusifs à l’endroit des responsables de ce parti en commune Gashikanwa dans la province de Ngozi. Trois d’entre eux sont sous les verrous depuis le samedi dernier. Ils sont accusés de tenir des réunions illégales que rejettent ces derniers. Dans la province de Ruyigi, un député de cette coalition s’est vu interdire d’assister la population. Il a souligné qu’il était accusé de tenir des réunions nocturnes.

Imbonerakure sont derrière ces arrestations, dit Agathon Rwasa

JPEG - 5 ko

Le leader de ceux qui se sont présentés aux élections de 2015 sous la coalition d’indépendants Amizero y’Abarundi et vice président de l’Assemblée nationale du Burundi s’insurge contre les arrestations intempestives perpétrées contre ses fidèles. Agathon Rwasa pointe du doigt la jeunesse Imbonerakure du fait que ce phénomène devient de plus en plus monnaie courante à travers tout le pays

Rwasa s’attribue tous les gens qui sont arrêtés pour interrogatoire ; dit Evariste Ndayishimiye

JPEG - 3.9 ko

A toutes ces allégations, le secrétaire général du parti au pouvoir CNDD-FDD Evariste Ndayishimiye rejette toutes ces accusations et réplique plutôt que le représentant d’Amizero y’Abarundi Agathon Rwasa est entrain d’entretenir un groupe criminel qui opère clandestinement cachés dans l’enveloppe de la coalition Amizero y’abarundi. Une coalition n’existe que pendant les élections ; ajoute-il. Ce patron du parti présidentiel indique que la preuve en est que le président d’Amizero s’attribue toujours ceux qui sont arrêtés à travers tout le pays pour enquêtes, accusés de commettre des délits comme le jet des grénades, les cas de vol, a-t-l dit. Toutefoi, Evariste Ndayishimiye souligne que les militants du CNDD-FDD sont sanctionnés au même titre que les autres burundais s’il s’avère qu’il ont commis une infraction et que certains restent locataires de differents cachots.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1578 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Abdoulaye Bathily, nouveau médiateur dans la crise burundaise ,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)