Burundi : Le manque d’eau et d’électricité se fait parler de lui à la veille de la saison de pluie.


Certains quartiers de la capitale du Burundi connaissent une coupure prolongée de l’électricité. La population prouve des difficultés liées à la conservation des aliments et à l’éclairage, une coupure qui a perturbé même les activités dans la province de Gitega ce lundi. Cela étant, dans la commune Rugombo un manque d’eau totalise trois semaines.



Par: Isanganiro , lundi 19 septembre 2016  à 16 : 36 : 13
a

Une coupure de l’électricité s’observe dans les quartiers de Mugoboka et Mutanga sud de la capitale Bujumbura depuis le matin de ce dimanche. Les habitants de ces quartiers disent qu’ils sont entrain de subir des conséquences surtout dans la conservation des aliments crus dans les frigos. En plus de ces ménages, les propriétaires des maisons de passages indiquent qu’ils doivent utiliser les groupes électrogènes pendant la nuit, ce qui augmente les dépenses

Dans la province de Gitega, une telle coupure est observée depuis la soirée de ce dimanche à laquelle s’ajoute celle de l’eau. Ce lundi, les activités qui nécessitent la consommation d’électricité étaient presque paralysées. La Regideso dans cette province indique qu’il s’agit d’une panne due au disjoncteur qui a sauté et doit être réparé par une équipe qui proviendra de la capitale Bujumbura.

Les robinets de la commune Rugombo ne donnent plus d’eau, il y a trois semaines

JPEG - 9.7 ko

La société Regideso est encore interpelée par la population de la commune Rugombo qui totalise trois semaines sans aucune goutte d’eau dans leurs robinets. Certains habitants consomment l’eau stagnante du marigot qui est utilisée pour l’arrosage. Ces habitants craignent d’attraper les maladies des mains sales. La branche de la Regideso dans cette province dit être au courant de ce problème et tranquillise que d’ici peu de jours, ils pourront être réalimentés.

Vus les niveaux d’eau de différents barrages dans le pays jugés suffisants par les équipes de la Regideso lors de leurs descentes sur terrain à Kayanza et Bururi au mois d’août dernier, cette société avait précisé qu’il n’aura pas de problème d’électricité pendant l’été en cours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

649 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 5 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 3 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 2 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 2 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 2 %)

L’API appelle à la diversification des cultures d’exportation en plus du thé et du café,(popularité : 2 %)

Incendie du marché, la RSA, la Brarudi s.a. et… ouvrent leurs portemonnaies ,(popularité : 2 %)

Guerre de mots entre l’OLUCOME et le ministère à la bonne gouvernance,(popularité : 2 %)

Mobicash Burundi, solution à la bancarisation ? ,(popularité : 2 %)

Le parti FNL tire la sonnette d’alarme contre la vie chère au Burundi ,(popularité : 2 %)