Burundi : Plus de bousculade pour se rendre au sud de la capitale le soir


Des années et des années, pouvoir après pouvoir, désormais les citadins des quartiers du sud de la capitale Bujumbura plus précisément à Kanyosha doivent se mettre sur une ligne pour gagner une place dans un bus. Les responsables de ce parking parlent d’une mesure de rétablissement de l’ordre.



Par: Isanganiro , mercredi 21 septembre 2016  à 18 : 32 : 36
a

Depuis le début de cette semaine, les habitants des quartiers du sud de la capitale plus spécialement de Kanyosha qui rentrent le soir poussent un ouf de soulagement. L’ innovation à leur lieu d’embarquement, au parking situé à l’ancien marché central de Bujumbura consiste à se mettre sur une ligne qui s’allonge rapidement et qui se rétrécit en peu de temps pour voyager à bord d’un bus pour se rendre au sud de la capitale plus précisément à Kanyosha. Alors que ces bus de transport restent alignés selon l’ordre d’arrivée, les responsables de ce parking en collaboration avec les rabatteurs procèdent à la constitution d’un groupe de 18 personnes, nombre qui correspond aux places disponibles dans chaque véhicule.

JPEG - 28.2 ko

Certains passagers empruntant ce parking saluent ce nouveau départ et parlent d’une solution aux luttes et courses inutiles et parfois fatigantes qui les caractérisaient. Les bousculades commençaient à se manifester sur le parking vers 17heures ; au moment où la majorité des fonctionnaires et étudiants rentrent à la maison. Certains de ces passagers passaient par les fenêtres de ces véhicules pour gagner une place alors que les autres pouvaient passer une heure ou plus, débout ou courant derrière un bus pour tenter de rentrer.

Problématique

Les navettes changent de destination pour faire payer le double

Ces véhicules en bleu blanc "bus" comme certains les appellent font des navettes reliant le centre ville à ces différents quartiers. Souvent les chauffeurs changeaient même de destination. La chanson qui sortait de la bouche des hommes uniformes bleues "rabatteurs" connus sous le sobriquet de "KOKAYI" devenait "Ruziba-Ruziba" comme si le bus se rend directement à Ruziba au lieu de Kanyosha, une stratégie de faire payer à cette foule immense un ticket de 600fbu au lieu de 300fbu, un prix officiel quelques soient les escales à mi chemin.

JPEG - 15.2 ko

Les responsable de ce parking se félicitent et ajoutent qu’il s’agit d’une spécialité pour les gens de Kanyosha et que les autre peuvent suivre le mouvement. Ils indiquent qu’il s’agit d’une stratégie qui vise à rétablir l’ordre dans cette place du fait qu’il était difficile d’avoir un bus de transport si on est pas fort pour se bousculer. Ils ajoutent que cette pratique réduira le nombre de cas de vols par pic pocket. Signalons que sur ce parking, en plus des véhicules de Kanyosha, il y a les autres de Ruziba, Kibenga et Musaga et en direction contraire se trouvent les voitures de marque Hiace et Taxi pour la province de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

571 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 8 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 5 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 5 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Education : Des portes d’entrée grandement ouvertes aux mastères ,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 4 %)

DPE Bururi : Difficile reconstitution des stocks en vivres à l’internat,(popularité : 4 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 4 %)