Muyinga : Mise en garde contre le personnel soignant de la province sanitaire de Muyinga


La mortalité maternelle fait des victimes à Muyinga. Une dizaine de femmes sont mortes à l’hôpital de Muyinga dans un semestre. Pour la ministre de la santé publique et de lutte contre le sida, le personnel soignant doit redoubler d’efforts pour sauver des vies de femmes qui accouchent.



Par: Isanganiro , samedi 24 septembre 2016  à 09 : 03 : 31
a

Le Dr Josiane Nijimbere fait état d’une nouvelle loi sur la santé publique en vue de sanctionner les médecins et infirmiers qui ne s’acquittent pas de leur mission conformément à la loi et la déontologie. « Il est inconcevable que des mères continuent à mourir dans les structures de santé », a déclaré la ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida après une visite au centre de santé de Kinazi dans le district sanitaire de Muyinga et à l’hôpital de Muyinga mardi de la semaine en cours. Au cours des six derniers mois, 17 femmes enceintes sont mortes à l’hôpital de Muyinga en train d’accoucher d’après des sources à cette structure de soins. Des causes probables de ces décès sont évoquées par les mêmes sources. C’est entre autres l’anémie, l’hémorragie, le paludisme. Les victimes se recrutent chez les patientes transférées tardivement des centres de santé vers l’hôpital. Pour la ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida, les médecins et infirmiers doivent conjuguer les efforts pour éviter les décès maternel dans les structures de santé.

Une nouvelle loi sur la santé publique en cours d’élaboration

La visite de la ministre laisse une lueur d’espoir chez certains patients pour qui parfois l’accueil laisse à désirer. La ministre a demandé au personnel soignant de changer d’attitude faute de quoi des sanctions seront prises. Une des mauvaises pratiques à bannir d’après le Dr Josiane est celle des gardes appelantes pour les Docteurs .C’est inadmissible qu’un patient transféré par un infirmier soit accueilli par un autre infirmier faisant appel à un docteur en cas de complication. Désormais, le médecin de garde devra etre disponible à tout moment. La loi doit etre adaptée pour améliorer la qualité de l’accueil et la prise en charge des malades, a déclaré la ministre, révélant du même coup qu’une nouvelle loi sur la santé publique et la déontologie professionnelle est en cours d’élaboration. Les récalcitrants se verront infligés des sanctions sévères, a-t-elle prévenu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

287 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 25 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 5 %)

La police arrête de nouveau les enfants de la rue à Rumonge,(popularité : 5 %)

Ngozi : Manque criant d’eau potable,(popularité : 5 %)

Bientôt une année après l’incendie du marché central , leur douleur est loin d’être cicatrisée,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)