Rumonge : La commémoration du 55ème anniversaire de l’assassinat du héro de l’indépendance négligée


Ce 13 octobre 16, la population de la ville de Rumonge s’est jointe aux autres burundais pour commémorer le 55ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance du Burundi. Aucun drapeau du Burundi ne flottait au monument de Rwagasore, se sont indignés certains participants dans ces festivités.



Par: Isanganiro , vendredi 14 octobre 2016  à 17 : 14 : 34
a

Les premiers à s’indigner ont été les membres du parti UPRONA. Un compagnon du Prince Louis Rwagasore n’a pas caché son mécontentement dès son arrivée au monument du héros de l’indépendance sis en face du poste de police de Rumonge. « C’est inconcevable qu’aucun drapeau national ne soit hissé et en berne dans cette place à ce jour précis », a-t-il déclaré.

Un autre membre de l’Uprona reconnue par le Ministère de l’Intérieur dit avoir constaté que des drapeaux manquaient dans cette place vers 9h alors que la messe circonstancielle battait son plein à la paroisse catholique Notre Dame de l’Assomption de Rumonge. Cet uproniste déclare avoir immédiatement averti le comité d’organisation et regrette que rien n’ait changé.

JPEG - 7.7 ko

D’autres participants dans ces festivités dominées par la présence des élèves et écoliers ont fait le même constat à côté d’un drapeau national des environs qui n’était même pas en berne. Et à eux de déclarer que cet anniversaire a été délibérément négligé.

Interrogé à ce sujet, NTAHIMPERA Déogratias alias BUYOYA membre du comité communal des fêtes nie que ce comité a sciemment omis de mettre des drapeaux dans cette place. Selon lui, cela a été un simple oubli constaté malheureusement trop tard alors qu’il n’était plus possible de procéder à un quelconque réaménagement. Selon lui, ce n’est pas une erreur à interpréter autrement.
C’est dans cette place sans aucun drapeau national sur les cinq poteaux que le gouverneur de Rumonge a ordonné qu’aucun drapeau national déchiré ne soit plus hissé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

238 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 7 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 4 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

ONU : Soutenons ce pays en exigeant encore,(popularité : 3 %)