Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Muyinga : Des habitations menacées par le ravinement continu


Les ravins se creusent du jour le jour consécutivement aux eaux collectées par les caniveaux. Sur son passage, cette eau déversée dans les quartiers menace certaines habitations du chef lieu de la province de Muyinga. Les propriétaires des maisons menacées d’écroulement demandent aux services d’urbanisme la construction des canalisations continues jusqu’en aval des vallées tout autour du centre urbain.



Par: Isanganiro , jeudi 20 octobre 2016  à 16 : 12 : 02
a

A la vue des premières pluies, des habitants de certains quartiers craignent l’effondrement de leurs maisons. Dana le quartier Gakashi, une dizaine de maisons sont tout autour d’un ravin de plus de trente mètre de profondeur. Trois maisons sont déjà détruites, a-t-on appris d’un administratif a la base. Nous craignons le pire, s’exclame M. Radjabu Nyandwi habitant la localité, le ravinement continue a un rythme inquiétant, poursuit le même résident. Dieudonné SAHABO, un autre propriétaire de l’une des maisons sous menace projette déménager. Ce ravin est cause par l’eau déversée par un caniveau collectant l’eau en provenance du quartier de Mukoni. Si rien n’est fait pour protéger le quartier Gakashi, le ravinement pourra atteindre la route RN6 proche de l’endroit menacé, prévient M. Bigirimana , habitant du centre urbain de Muyinga.

Le quartier Gakashi n’est pas le seul à être concerné par cette menace d’eau mal canalisée. Dans le quartier Kibogoye, des routes sont presque impraticables. Les propriétaires des maisons laissent l’eau en provenance des parcelles se déverser sur les routes ou dans les parcelles des voisins. Le ravinement inquiète une partie des habitants proches des ravins collectant l’eau des infrastructures du centre ville et traversant le quartier Swahili.

Les services en charge de l’urbanisme devraient construire les canalisations conduisant l’eau jusque dans les vallees proches du centre urbain de Muyinga ou faire respecter le plan de la ville, suggère un habitant sous couvert d’anonymat. Philippe Mugabonutwiwe , responsable du Service d’urbanisme a Muyinga reconnaît que ce ravinement est une sérieuse menace pour certaines habitations. Nous avons ait le constat avec les administratifs, poursuit-il mais sans trouver de solutions dans l’immédiat. Ce responsable conseille plutôt aux habitants d’éviter de construire des maisons dans des zones théoriquement inhabitables. Cet ingénieur parle de propriétaires de maisons érigées sur des bassins versant raides ou encore vers les vallées dans des endroits de passage des eaux collectées en amont. Ce service a la volonté de faire respecter les normes de l’urbanisme en matière de construction afin d’éviter ce déversement d’eau en désordre dans les quartiers, rassure t-il, il faut un code de l’urbanisme qui nous permet de sanctionner les récalcitrants, indique-t-on.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

192 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 39 %)

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage,(popularité : 10 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 10 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 9 %)

le Burundi est il à l’abri des risques de catastrhes ?,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 8 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 7 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 7 %)

La brigade spéciale anti-corruption veut commencer par les jeunes pour éradiquer la corruption,(popularité : 7 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 7 %)