Muyinga : Des habitations menacées par le ravinement continu


Les ravins se creusent du jour le jour consécutivement aux eaux collectées par les caniveaux. Sur son passage, cette eau déversée dans les quartiers menace certaines habitations du chef lieu de la province de Muyinga. Les propriétaires des maisons menacées d’écroulement demandent aux services d’urbanisme la construction des canalisations continues jusqu’en aval des vallées tout autour du centre urbain.



Par: Isanganiro , jeudi 20 octobre 2016  à 16 : 12 : 02
a

A la vue des premières pluies, des habitants de certains quartiers craignent l’effondrement de leurs maisons. Dana le quartier Gakashi, une dizaine de maisons sont tout autour d’un ravin de plus de trente mètre de profondeur. Trois maisons sont déjà détruites, a-t-on appris d’un administratif a la base. Nous craignons le pire, s’exclame M. Radjabu Nyandwi habitant la localité, le ravinement continue a un rythme inquiétant, poursuit le même résident. Dieudonné SAHABO, un autre propriétaire de l’une des maisons sous menace projette déménager. Ce ravin est cause par l’eau déversée par un caniveau collectant l’eau en provenance du quartier de Mukoni. Si rien n’est fait pour protéger le quartier Gakashi, le ravinement pourra atteindre la route RN6 proche de l’endroit menacé, prévient M. Bigirimana , habitant du centre urbain de Muyinga.

Le quartier Gakashi n’est pas le seul à être concerné par cette menace d’eau mal canalisée. Dans le quartier Kibogoye, des routes sont presque impraticables. Les propriétaires des maisons laissent l’eau en provenance des parcelles se déverser sur les routes ou dans les parcelles des voisins. Le ravinement inquiète une partie des habitants proches des ravins collectant l’eau des infrastructures du centre ville et traversant le quartier Swahili.

Les services en charge de l’urbanisme devraient construire les canalisations conduisant l’eau jusque dans les vallees proches du centre urbain de Muyinga ou faire respecter le plan de la ville, suggère un habitant sous couvert d’anonymat. Philippe Mugabonutwiwe , responsable du Service d’urbanisme a Muyinga reconnaît que ce ravinement est une sérieuse menace pour certaines habitations. Nous avons ait le constat avec les administratifs, poursuit-il mais sans trouver de solutions dans l’immédiat. Ce responsable conseille plutôt aux habitants d’éviter de construire des maisons dans des zones théoriquement inhabitables. Cet ingénieur parle de propriétaires de maisons érigées sur des bassins versant raides ou encore vers les vallées dans des endroits de passage des eaux collectées en amont. Ce service a la volonté de faire respecter les normes de l’urbanisme en matière de construction afin d’éviter ce déversement d’eau en désordre dans les quartiers, rassure t-il, il faut un code de l’urbanisme qui nous permet de sanctionner les récalcitrants, indique-t-on.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

159 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout



a

Education : Un sac de ciment pour valider l’inscription d’un nouvel élève





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 30 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 17 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 16 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 12 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 10 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 3 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 3 %)

Bujumbura : 11 employés de la Librairie Saint Paul en conflit avec la direction,(popularité : 3 %)

Des élèves du Lycée Bubanza suspendent leur formation,(popularité : 3 %)