Le Haut-commissaire assistant chargé de la protection au HCR dans les murs du Burundi


Le Haut-commissaire assistant chargé de la protection au Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés HCR est en visite de 2 jours au Burundi depuis ce jeudi. Ce pays enregistre des centaines de réfugiés dans les pays limitrophes et lui-même héberge des dizaines de réfugiés venus des pays limitrophes.



Par: Isanganiro , jeudi 27 octobre 2016  à 15 : 46 : 04
a

Selon le communiqué de presse sorti par la cellule communication de HCR Burundi, le Haut-commissaire assistant chargé de la protection au HCR est arrivé à Bujumbura dans la matinée de ce jeudi. Sur l’agenda, Volker TURK rencontrera entre autres certaines hautes personnalités du pays. C’est notamment le ministre de l’intérieur et le premier vice-président de la république. Il s’entretiendra également avec les représentants des agences des nations unies et quelques représentants des bailleurs de fonds.

Ledit communiqué précise que l’objet des échanges portera principalement sur les questions relatives à l’assistance et à la protection des réfugiés et demandeurs d’asile au Burundi mais aussi sur d’autres questions relatives à la protection internationale des personnes sous mandat du HCR.

Selon les deniers chiffres, le Burundi héberge 58.000 réfugiés et demandeurs d’asiles, dont la plupart sont des congolais. Il a lui aussi plus de 200 milles réfugiés dans les pays limitrophes occasionnés par la crise consécutive à la candidature du Président Pierre Nkurunziza au troisième mandat. Cependant, le ministre de l’intérieure indique que plus de 100 milles réfugiés burundais ont déjà regagné le bercail.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

248 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 19 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 6 %)

L’eau propre, une denrée rare dans la ville de Rumonge,(popularité : 6 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 5 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 5 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 5 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 5 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 5 %)