Bubanza : Le cimetière de Mpanda en proie aux voleurs


Plus de 70 tombes du cimetière de Mpanda en commune Gihanga de la province Bubanza ont été détruites dans un délai de deux mois par des malfaiteurs qui volent les tôles et les tubes qui les supportent, les cercueils restent en plein air selon les témoins sur place à mpanda. Les sources sur place pointent du doigt certains des fossoyeurs du même cimetière. Deux suspects qui avaient été arrêtés par la police ont été relâchés ce mardi.



Par: Isanganiro , vendredi 4 novembre 2016  à 15 : 44 : 27
a

Bizindavyi Ildefonse , fossoyeur au cimetière de mpanda et un certain Dunia avaient été arrêtés par la police jeudi de la semaine passée. Ils ont été relâchés ce mardi. Les sources policières n’ont pas voulu révéler les mobiles de cette libération mais elles affirment que les enquêtes continuent afin d’identifier ces malfaiteurs.

Pour être arrêtés, Bizindavyi Ildephonse a été interpelé par les voisins de Dunia afin qu’il aille voir des tas de tôles et de tubes qui ont été volés au cimetière et qui étaient stockés au domicile de Dunia à Buringa, c’est tout près du cimetière. « Oui, nous avions suspecté Dunia depuis longtemps, il vend toujours des tôles et des tubes, apparemment qui ont été utilisés. Où les trouve- t -il ! Et ce n’est pas la première fois qu’un vol pareil se fait », témoigne un voisin des suspects.

Les mêmes voisins en ont profité pour alerter la police lorsque Dunia et Ildephonse s’accusaient mutuellement devant un fait accompli. Ils ont été arrêtés et conduits au cachot de la police judiciaire à Gihanga , c’était jeudi de la semaine passée et ils n’ont été relâchés que ce mardi. la population de la localité se demande s’ils ont été blanchis ou pas. Elle ajoute que cette impunité vient pour accentuer ce genre de comportement qui n’en finit pas dans cette localité. Les habitant de cette localité demandent alors qu’il y ait quand même respecter les morts !

Dans un délai de deux mois seulement, 70 tombes ont été détruites par des inconnus qui vendent par la suite les tôles et les tubes arrachés sur les tombes, et les cercueils ne restent qu’en plein air selon certains fossoyeurs qui déplorent la situation et qui implorent justice avant que l’eau ne déborde.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

354 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 3 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 3 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

Des journalistes burundais primés ,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

BUJUMBURA : formation des journalistes en matière de sécurité ,(popularité : 2 %)

Les personnes vivant avec le handicap demandent le respect de leur droit pour une autonomie effective,(popularité : 2 %)

La construction du tombeau du Lieutenant Général Adolphe Nshimirimana,(popularité : 2 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 2 %)